La pra­tique

Cosmopolitan (France) - - FORMES -

Mon homme est un grim­peur. C’est lui qui m’a fait dé­cou­vrir la sla­ck­line. Moi j’ai peur du vide et je n’aime pas l’es­ca­lade. Il m’a dit : « Tu ne vas plus ja­mais t’en­nuyer pen­dant que je grimpe, j’ai trou­vé ton sport. » Voyons voir. Un week-end de prin­temps, nous voi­là donc dans la cam­pagne, en quête de deux arbres sur les­quels fixer notre slack, qui est en réa­li­té une sangle molle sur la­quelle il s’agit de mar­cher en équi­libre. Mon grim­peur la place à 50 cm du sol pour que je sois à l’aise. Il m’aide à mon­ter des­sus et me tient la main. Ce n’est pas évident. La sangle est plus large qu’un câble de fu­nam­bule – celle pour dé­bu­tants fait 5 cm de large et 15 m de long –, mais elle est moins ten­due et très in­stable. Au bout d’une heure, je réus­sis en­fin à te­nir en équi­libre, puis, mi­racle, à faire quelques pas. Peu à peu, je prends mon in­dé­pen­dance, je suis aux trois quarts de la sangle… j’ai l’im­pres­sion d’avoir tra­ver­sé les chutes du Nia­ga­ra !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.