ÉLO­DIE

Suisse, amou­reuse, elle court la Vol­vo Ocean Race avec SCA, dans le seul équi­page 100 % fé­mi­nin. Neuf mois en mer, elle y est en­core.

Cosmopolitan (France) - - A 30 ANS -

Pe­tite, je veux •tre man­ne­quin. Parce que je suis la plus grande de la classe ! Mes pa­rents m’ini­tient à la voile. Je vis tout près du lac Lé­man. Très vite, je rêve de course en ba­teau. Ë 15 ans, pa­rall•le­ment ˆ mes Žtudes, je com­mence les com­pètes et les cours au centre d’en­traî­ne­ment de la ré­gate de Ge­nève. C’est in­tense mais ça me plaît. Ë 19 ans, bac en poche, je prends une an­née sab­ba­tique. J’en­chaîne les pe­tits jobs, je mets de l’ar­gent de cô­té et je pars trois mois sac au dos en Amé­rique du Sud avec mon pe­tit ami. Dé­ci­dé­ment, je suis faite pour les voyages. Ë 20 ans, re­tour en Suisse. J’in­tègre un ba­che­lor en ges­tion de la na­ture à Ge­nève. À cô­té, je conti­nue le ba­teau, parce que ça fait par­tie de ma vie. À 23 ans, je par­ti­cipe au Tour de France à la voile. Ë 25 ans, j’ob­tiens mon di­pl™me, je pars quatre mois en Aus­tra­lie. Seule cette fois, je me suis sé­pa­rée de mon co­pain. Là-bas, la voile se pra­tique par­tout. Je m’en­traîne sur des ré­gates dans l’océan In­dien, j’ap­prends l’an­glais. En ren­trant, il est temps de cher­cher mon pre­mier poste dans l’en­vi­ron­ne­ment. Mais alors que je re­prends les en­traî­ne­ments au centre de ré­gate de Ge­nève, on m’y pro­pose un poste. Au pro­gramme : or­ga­ni­ser le tour de France à la voile pour l’équipe suisse. Je dis oui. Ë 27 ans, je rencontre Arnaud sur un tour de France. Il fait de l’as­sis­tance sur les ba­teaux, moi, je suis à bord : c’est le coup de foudre. Peu après, ma soeur pos­tule pour in­té­grer l’équipe 100 % féminine du SCA qui va en­ta­mer la Vol­vo Ocean Race au­tour du monde du­rant neuf mois. Même si j’adore mon bou­lot et Arnaud, ça me ti­tille, je pos­tule aus­si. Sur­prise ! On me contacte pour ve­nir m’en­traî­ner sur la base à Lan­za­rote avec les autres équi­pières. Je suis aux cô­tés de ma soeur. En mars 2013, je suis sŽ­lec­tionnŽe ! On s’en­traîne dix heures par jour. Heu­reu­se­ment, Arnaud me sou­tient. On part en oc­tobre 2014 d’Ali­cante, en Es­pagne, pour re­joindre Gö­te­borg. Là, je suis en mer sans réel moyen de com­mu­ni­ca­tion. Heu­reu­se­ment il y a onze es­cales, et Arnaud est dé­jà ve­nu me re­joindre. D’ici mes 40 ans, j’ai­me­rais que cette course m’ouvre des portes dans le mi­lieu de la voile mais j’ai aus­si très en­vie d’avoir une vie po­sée avec mon co­pain et des en­fants.

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.