Il n’y a qu’à Cos­mo

Cosmopolitan (France) - - LEURS CONFESSIONS -

Boîte à gland

Vingt ans au moins que Océane, ma grande soeur, se fout de moi à cause de mon manque d’or­ga­ni­sa­tion. Au­jourd’hui, je dé­mé­nage, elle m’aide, et je vais lui prou­ver que je suis ca­pable de pla­ni­fier et d’an­ti­ci­per. À son ar­ri­vée, elle est bluf­fée : tous les car­tons sont nu­mé­ro­tés et clas­sés par pièce, j’ai scot­ché vis et che­villes sur les meubles dé­mon­tés, et les co­pains sont ré­par­tis pour ac­cé­lé­rer le rythme et tra­vailler à la chaîne. Océane cherche l’erreur : « Et les clés du four­gon, tu les as ou­bliées dans le car­ton du fond ? » Hé, hé, même pas, elles sont dans la boîte à gants. Celle qui est blo­quée par le siège pas­sa­ger qu’on a dû avan­cer à fond pour faire ren­trer l’ar­moire… Océane n’a pas fi­ni de ri­go­ler.

Vincent, 30 ans

Can­di­dat mys­tère

Ma boîte est en pleine re­struc­tu­ra­tion et mon boss a beau ju­rer que mon poste ne risque rien, je pré­fère prendre les de­vants. Ce ma­tin, je pré­texte un ren­dez-vous mé­di­cal pour pas­ser un en­tre­tien d’em­bauche chez un concur­rent. De­vant le bu­reau du re­cru­teur, j’ai peu d’es­poir : les rires fusent à tra­vers la porte, la conver­sa­tion est pas­sion­née, on di­rait que le can­di­dat avant moi a mis le DRH dans sa poche. La porte s’ouvre en­fin, je me mo­tive, al­lez Ber­trand, ne te laisse pas in­ti­mi­der, sois un mâle al­pha, re­garde ton ad­ver­saire dans les yeux et… ah, tiens, bon­jour pa­tron !

Ber­trand, 26 ans

Ro­man­toc

19 h 30, je pousse la porte de l’ap­par­te­ment et reste scot­ché : le sa­lon est ni­ckel, pas une tasse qui traîne, ta­pis as­pi­ré à fond, cous­sins ali­gnés. Ça sent bon la va­nille et il y a même une mu­sique douce en fond so­nore. Je suis ému : Léa m’a en­ten­du quand j’ai de­man­dé un peu plus de soi­rées en amou­reux. Elle a pas­sé sa RTT à bri­quer et pré­pa­rer une am­biance ro­man­tique, je n’en re­viens pas. D’ailleurs la voi­là qui sort de la cui­sine, sou­riante et man­teau à la main. Com­ment ça, man­teau à la main ? « Tu n’as pas ou­blié qu’on prê­tait notre ap­part à Zoé pour son dî­ner en amou­reux loin de ses co­lo­ca­taires ? » Nous, on va au chi­nois en bas. Bon, ça reste un dî­ner en tête à tête.

Émile, 27 ans

l

Abel, 24 ans

Mes lu­mières

Ma vraie va­leur ajou­tée, je le sais, c’est d’être bri­co­leur. Alors quand au té­lé­phone Han­nah se dé­sole de la panne de son grille-pain, je lui ré­ponds : « T’in­quiète pas, je passe chez moi pour ré­cu­pé­rer ma boîte à ou­tils et j’ar­rive. » Une fois dans son ap­par­te­ment, je prends les choses en mains : aus­cul­ta­tion de la bête, du câble… Il me faut deux mi­nutes pour com­prendre qu’en fait, c’est la prise mu­rale qui ne marche pas. Pas de pro­blème, je dé­monte la prise, teste chaque fil, j’y passe l’après-mi­di, mais rien à faire, dé­so­lé, ché­rie, ta prise est morte ! « Celle- là ? Elle marche très bien, mais elle est re­liée à cet in­ter­rup­teur, si t’al­lumes pas, ça marche pas, hein. » Bon. Dé­so­lé, ché­rie, ton grille-pain est mort !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.