Avec la ja­lou­sie

Cosmopolitan (France) - - COOL! -

La pre­mière fois que je présente Paul à mes co­pines, elles gloussent : « Tu le prêtes, si­non, ton mec ? » Je de­vrais être fière, quelque chose coince pour­tant. Il est trop beau pour moi ? Je me croyais ca­pable de prendre des dis­tances avec la ja­lou­sie. Un sen­ti­ment mé­diocre, dû à un manque de confiance en soi. Et me voi­là per­sua­dée que Paul me quit­te­ra pour une autre, ce n’est qu’une ques­tion de jours. Alors au­tant ne pas me lais­ser pié­ger. Il rentre tard ? Je vé­ri­fie ses poches. Il prend une douche ? Pour un peu je che­cke­rais son por­table. Un soir, je n’ar­rive pas à le joindre. J’ap­prends par un de ses col­lègues qu’il y a un pot au bu­reau. Quand il m’ap­pelle le len­de­main, il est sur­pris par ma voix : « Je ne com­prends pas, j’ai fait quelque chose ? » Faut qu’on parle. Tout de suite. Sauf qu’en ar­ri­vant au ca­fé, ce n’est plus de la co­lère que je vois dans ses yeux, c’est de la las­si­tude. « Il vaut mieux ar­rê­ter là. » Mol­lo : Il y a trois mois, si quel­qu’un m’avait dit com­ment les choses tour-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.