:

Cosmopolitan (France) - - MA VIE EN ROSE -

La brouette thaï­lan­daise dans le Ka­ma-su­tra, c’est pas du tout votre truc. Votre homme a bien com­pris que des ca­resses sur les seins vous don­naient plus de plai­sir qu’un cun­ni. Pas de tâ­ton­ne­ment, pas d’in­ter­ro­ga­tion, il sait vous faire dé­mar­rer au quart de tour, et vous ai­mez lui don­ner le plai­sir qu’il at­tend. Ce que les autres ap­pellent la rou­tine, vous ap­pe­lez ça la par­faite connais­sance de vos ana­to­mies. Alors pas ques­tion de fuir les ha­bi­tudes : vous avez ap­pris à voir leurs bons cô­tés et vous en pro­fi­tez au max. Notre avis : C’est bien l’amour bre­ve­té… mais ex­plo­rer des ter­ri­toires in­con­nus, c’est certes bous­cu­ler le mis­sion­naire ou le qui­ckie, mais aus­si le moyen de s’ache­mi­ner vers d’autres plai­sirs. Com­ment ? En li­sant à voix haute un pas­sage éro­tique pen­dant les pré­li­mi­naires… Ou en fai­sant l’amour dans la voi­ture sur le par­king (ou juste l’ima­gi­ner, c’est bien aus­si)… Simple, mais très ef­fi­cace. La cause est en­ten­due : vous vou­lez un en­fant. Et comme faire l’amour est en­core la meilleure fa­çon d’y par­ve­nir, vous n’ar­rê­tez plus… Vous avez ques­tion­né Google pour trou­ver les po­si­tions conseillées pour tom­ber en­ceinte « fa­ci­le­ment ». Et après, vous ne pou­vez pas vous empêcher de mettre les jambes en l’air « pour lais­ser les sper­ma­to­zoïdes mi­grer à bon port », dixit fo­rum Su­perMa­man. Notre avis : Puisque vous mul­ti­pliez les échanges, avec be­soin de trans­for­mer la plus pe­tite marque de ten­dresse en pé­né­tra­tion, au­tant mul­ti­plier les or­gasmes. Car le fait d’avoir une rai­son de faire l’amour n’em­pêche nul­le­ment le plai­sir. En plus, on dit que l’or­gasme fa­vo­ri­se­rait les chances de tom­ber en­ceinte, un ar­gu­ment de poids ! Vous n’imaginez pas un re­pas sans des­sert ni des va­cances sans so­leil : vous ai­mez les bonnes choses et faites tout pour com­bler vos sens. Dans un lit, c’est pa­reil : vous ne pen­sez à rien d’autre qu’aux fris­sons de votre corps, aux sen­sa­tions et au plai­sir qui monte. Vous êtes prête à tout es­sayer pour prendre du plai­sir et vous n’avez comme li­mites que celles que vous vous fixez… tous les deux. Notre avis : Ca­ler tous les jours une fies­ta jambes en l’air in­cluant or­gasmes ré­ci­proques et mul­tiples de 3, ce n’est pas tou­jours fa­cile, ne se­rait-ce que parce qu’une jour­née n’a que vingt-quatre heures. Re­ve­nir à l’es­sen­tiel, se tou­cher, se prendre la main, se ca­res­ser, se re­gar­der dans les yeux, c’est aus­si l’as­su­rance de faire l’amour… tout le temps. Réunion le lun­di soir, gym sué­doise le mar­di, et le sa­me­di, c’est sa fille qui vient dor­mir… Les se­maines filent et vous pas­sez peu de temps en tête à tête. Le meilleur en­droit où vous vous rat­tra­pez ? Au lit. Le sexe est in­dis­so­ciable de vos sen­ti­ments. Vous sa­vez que même si sa fa­çon d’em­bras­ser vos seins joue beau­coup pour votre plai­sir, c’est aus­si le fait d’être dans ses bras qui vous mène à l’or­gasme. Vous êtes tel­le­ment en phase que même une en­gueu­lade peut se ter­mi­ner par une rou­cou­lade sur l’oreiller. Notre avis : Vous avez tout à fait rai­son, dans un couple, des mo­ments de com­mu­nion on en a, c’est vrai. On mi­tonne à deux un na­va­rin d’agneau, on par­tage la té­lé­com­mande de­vant « Game of Th­rones », OK, mais c’est quand même dans un lit qu’on at­teint le plus haut de­gré de proxi­mi­té. C’est là et pas ailleurs, si­non, on ne fe­rait pas des tar­tines à propos du sexe.

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.