Sur le ci­né­ma

Cosmopolitan (France) - - IL M'A DIT -

J’ai tou­jours eu en­vie de faire des films qui par­laient

de notre part boi­teuse. De ces valeurs nor­mées et alié­nantes, comme l’hé­té­ro­sexua­li­té ou le tra­vail sa­la­rié en en­tre­prise. On croit que ça épa­nouit, mais ça

n’épa­nouit pas. Boucles brunes, sou­rire tendre, to­ta­le­ment rac­cord avec son image à l’écran, il at­tend à la ter­rasse d’un ca­fé pa­ri­sien sans se sou­cier du re­gard des pas­sants qui hé­sitent à le re­con­naître. Un ac­teur bien dans sa ville dont l’idée de jouer à la star ne l’ef­fleure même pas. L’ex-com­pa­gnon de Valérie Don­zel­li, pré­sent dans tous ses films, de « La guerre est dé­cla­rée » à « Marguerite et Julien », une his­toire d’amour in­ces­tueuse pré­sen­tée à Cannes, in­carne sou­vent à l’écran des jeunes gens sen­sibles au look d’éter­nel ado. Dans « les Bê­tises », un pre­mier film à l’hu­mour ab­surde à la fois drôle et émou­vant, il est Fran­çois Louis, un jeune homme né sous X en quête de sa mère bio­lo­gique. Tout fi­ni­ra par une grande fête rem­plie de per­son­nages ubuesques avec Jé­ré­mie El­kaïm re­pre­nant « les Bê­tises » de Sa­bine Pa­tu­rel au mi­cro. Un grand mo­ment pour l’ac­teur-scé­na­riste, en couple avec Anaïs De­mous­tier (« C’est sor­ti sur in­ter­net ? Vous me l’ap­pre­nez ! Je me suis cou­pé de tout ça… ») qui tour­ne­ra deux films cet été, et avoue vou­loir dé­sor­mais se consa­crer plus ac­ti­ve­ment à sa car­rière. Rien de bête, en tout cas, chez lui.

l « Les Bê­tises », de Rose et Alice Phi­lip­pon, avec Jé­ré­mie El­kaïm et Sa­ra Gi­rau­deau, en salle le 22 juillet. « Marguerite et Julien », de Valérie Don­zel­li, en salle le 30 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.