Alors rompre ou res­ter amis ?

Cosmopolitan (France) - - NOSTALGIE -

Žga­le­ment peur qu’il me rem­place par quel­qu’un de ÒmieuxÓ que moi. Pen­dant trois ans, j’ai vu mon ÒexÓ toutes les se­maines, au risque de mettre ma nou­velle re­la­tion amou­reuse en pŽ­ril. Puis il a ren­con­trŽ quel­qu’un à son tour, sauf que lui s’est brus­que­ment Žloi­gnŽ de moi pour vivre à fond sa nou­velle his­toire. Là, le deuil, qui r™dait au­tour de moi de­puis trois ans, m’a bru­ta­le­ment broyŽ le cÏur. Mais il m’a sur­tout per­mis de faire le point sur mes sen­ti­ments rŽels à l’Žgard de mon ex : en fait, ce n’est pas lui que je n’ar­ri­vais pas à quit­ter, c’Žtait notre his­toire ul­tra-fu­sion­nelle, ro­man­ti­queÉ et as­sez puŽ­rile. Plus que de le perdre lui, je crai­gnais de perdre mes r•ves d’ado­les­cente. J’ai gran­di d’un coup en ac­cep­tant que notre re­la­tion ex­cep­tion­nelle Žtait morte, et que ce­la ne m’emp•chait pas d’•tre heu­reuse avec quel­qu’un de ra­di­ca­le­ment diffŽrent, ni de le voirÉ de temps en temps. Au­jourd’hui, j’ai une re­la­tion saine avec mon mec, et avec mon ex. On se voit quel­que­fois, non pas pour par­ler du passŽ comme avant, mais pour Žvo­quer des gožts com­muns, et par­ta­ger de bons mo­ments tout simples. È D’abord, se­lon les psys, on ne Ç reste È pas ami avec son ex, on le de­vient : Ç Pour •tre ami avec lui, il faut d’abord avoir fait la paix avec nos sen­ti­ments, rŽaf­firme Isabelle Car­la­ni. Com­ment espŽ­rer avoir une re­la­tion sinc•re avec quel­qu’un, si l’on n’est pas sinc•re avec soi- m• me ? Se voi­ler la face n’emp•che pas tou­jours de tom­ber amou­reuse de quel­qu’un d’autre, mais on prend le risque in­utile de faire des com­pa­rai­sons à l’avan­tage de l’ex, dont on a trop vite ou­bliŽ les rai­sons pour les­quelles on s’est sŽ­parŽs. Aus­si, po­sons-nous les bonnes ques­tions, et ap­por­tons-y des rŽ­ponses honn•tes : pour­quoi le garde-t-on dans notre vie ? Est-on en­core amou- reuse de lui ? A-t-on peur d’•tre seule ? Ou en­vie de prendre notre re­vanche, de fi­nir quelque chose que la rup­ture a in­ter­rom­pu, de le gar­der sous le coude, au cas o• notre nou­velle re­la­tion amou­reuse ne fonc­tion­ne­rait pas ? È Si l’on sent que nos rŽ­ponses à ces ques­tions fi­nan­ce­raient la mai­son de campagne de la psy (avec pis­cine et plon­geoir en or), c’est que la rŽ­ponse à l’in­ti­tulŽ de cet ar­ticle est : Ç Non. È Non, on ne doit pas res­ter amie avec son ex. Pour pou­voir se (re)construire per­son­nel­le­ment, sans son aide, sans son re­gard, si bien­veillant soit-il, et sans notre passŽ com­mun, qui ne dis­pa­ra”t pas m•me si lui s’ef­face pen­dant un temps. C’est uni­que­ment à ce prix que l’on re­tom­be­ra amou­reuse de quel­qu’unÉ qui fe­ra sans au­cun doute un ex for­mi­dable.

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.