Sur le rap

Cosmopolitan (France) - - IL M'A DIT -

À Pa­ris, tout le monde rappe. Et tout a com­men­cé comme un dé­lire entre amis, on s’est mis à écrire des textes, on a cher­ché à sa­voir comment s’en­re­gis­trer, puis on s’est pas­sion­nés pour la créa­tion. Si mes potes ne m’avaient pas pous­sé, je ne se­rais pas là. Che­veux s’échap­pant d’une cas­quette si­glée, vi­sage aux traits fins, de­mi-sou­rire énig­ma­tique, le beau gosse du rap n’en fi­nit pas d’ajou­ter des dates à une tour­née fran­çaise interminable. « Feu », son pre­mier al­bum so­lo de­ve­nu très ra­pi­de­ment disque d’or, a lan­cé la Nek­feu­ma­nia. Tem­pé­ra­ment bouillon­nant, mais voix douce et calme de vieux sage, Ken Sa­ma­ras, alias Nek­feu, 24 ans, donne ses ren­dez-vous dans un ca­fé-bro­cante du 5e ar­ron­dis­se­ment. Des fans boivent du thé en le cou­vant du coin de l’oeil. Amis et connais­sances dé­filent pen­dant l’in­ter­view. Le rap­peur d’ori­gine grecque qui boit du cham­pagne sur la Seine dans le clip de « On ver­ra » et aligne les rimes et mots de­puis cinq ans avec S-Crew, En­tou­rage ou 1995, est une star, une vraie. Qui al­lume le feu par­tout où il passe.

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.