Elles aus­si kiffent les fêtes…

Cosmopolitan (France) - - JINGLE BELLS - Par Ma­non Pi­bou­leau

Chez nous, on pousse le ca­na­pé, on roule le ta­pis et on dé­balle chaîne hi-fi, baffles et CD des an­nées 80. Parce qu’à la fin du re­pas, fru­gal, on monte la mu­sique à fond et tout le monde se met à dan­ser !

Lo­la, 25 ans

So­phia, 27 ans

Ca­mille, 25 ans

De­puis que nous, les en­fants, avons gran­di, mes pa­rents ne s’em­bêtent plus avec la dinde et le sa­pin. On passe la soi­rée du 24 au théâtre, en choi­sis­sant le spec­tacle le plus hi­la­rant qui soit. Cette an­née, « Miss Car­pen­ter », avec Ma­rianne James.

Lo­la 27 ans

Noël, c’est ate­lier créa­tion en famille. En fo­rêt, on ra­masse des pommes de pin, des noi­settes, du houx. Avant le dî­ner, on bombe le tout avec de la laque do­rée ou ar­gen­tée, et on crée tout ce qu’il faut pour dé­co­rer la table !

Cla­ra, 28 ans

Pas de cou­sins ni de grands-pa­rents, alors on part en voyage avec mes pa­rents et ma soeur ! On or­ga­nise une ca­gnotte pen­dant toute l’an­née et notre des­ti­na­tion se dé­cide en fonc­tion de la récolte. Cette fois-ci, di­rec­tion le Sri Lan­ka !

Jil, 26 ans

Mon Noël, c’est avec mes trois co­locs. Fa­milles re­com­po­sées, qui ne nous at­tendent que le 25 pour Ma­non et moi. Quant aux deux autres, elles sont à 8 000 ki­lo­mètres de chez elles. Donc de­puis quatre ans, on fait un concours de cui­sine. Chaque an­née, c’est un peu plus com­pli­qué. Là, ce se­ra lan­gouste rô­tie et crème mous­seuse.

Mé­lo­die, 24 ans

On est 17… Si on fait un ca­deau à tout le monde, on se re­trouve à of­frir un CD, une fausse Bar­bie de chez Troc qui peut ou un bou­quin dont on ne veut plus. On a donc dé­ci­dé de trois gros ca­deaux, qu’on tire au sort. L’an der­nier : une ma­chine à ca­fé, un ap­pa­reil pho­to et un bon d’achat chez San­dro… C’est l’ex­ci­ta­tion pen­dant tout le dî­ner. Bal cos­tu­mé. Pas de thème, mais cha­cun joue le jeu à fond. Mon oncle avait loué une te­nue de Na­po­léon et il a pas­sé la soi­rée la main dans le gi­let. Ma tante s’est prise une fois pour Cléo­pâtre et s’est fait mo­de­ler un nez. C’est drôle, de­puis le temps qu’on fait ça, per­sonne n’est ja­mais ar­ri­vé en Père Noël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.