Ma­rie

Cosmopolitan (France) - - TOUT DOUX -

Quand je ren­contre Seb, je sors d’une his­toire dou­lou­reuse. Je ne pen­sais pas que je ren­con­tre­rais quel­qu’un aus­si vite, mais il me plaît. Est-ce que c’est juste un moyen d’ou­blier mon ex ? Mes amies sont à fond : il n’y a pas de ques­tion à se po­ser, ce n’est qu’en me lan­çant dans cette his­toire à 100 % que j’ou­blie­rai la pré­cé­dente. Il faut que je bloque mon ex sur Fa­ce­book, que je poste des sel­fies de moi et Seb tous les jours, bref que je montre au monde à quel point je suis in love. Mais au fond de moi, je sens que je ne suis pas prête. Du calme ! Je n’ar­rive plus à y voir clair. Je me rends compte que mes co­pines, même si elles sont pleines de bonne vo­lon­té, sont trop proches de moi pour être ob­jec­tives. Alors pour la pre­mière fois, j’en parle à une col­lègue de tra­vail pen­dant le dé­jeu­ner. Elle ne m’a pas connue avec mon ex, son avis est « neutre » et dé­pas­sion­né. Elle m’écoute et m’aide à prendre du re­cul, sans m’in­fluen­cer. Je prends conscience que c’est « mon » his­toire et qu’il faut que je fasse confiance à mon ins­tinct. Donc les sel­fies à go­go et tout ce qui est fake, c’est stop ! Je me donne la chance de vivre cette nou­velle his­toire en pre­nant mon temps. Et sur­tout en m’écou­tant.

De­puis trois se­maines avec Sa­muel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.