Il n’y a qu’à Cosmo qu’ils avouent ça.

Cosmopolitan (France) - - LEURS CONFESSIONS - Par Ma­non Pi­bou­leau

DÉ­CON­NEC­TÉ

De bonne heure, ins­tal­lée sur le ca­na­pé, ma co­pine fait un Skype avec ses pa­rents. Moi, je me lève à peine et tra­verse le sa­lon en ca­le­çon pour re­joindre la ca­fe­tière. Mug en main, il me vient une idée. Et si on fai­sait des ga­li­pettes sous la couette plu­tôt ? Je lui fais signe de cou­per court à la conver­sa­tion : je la pointe du doigt, je me dé­hanche d’avant en ar­rière et mime le cow-boy qui l’at­trape au las­so. « Bon, on va peut-être vous lais­ser… », fait la voix de sa mère de­puis les tré­fonds de l’or­di. Ils sont de­vins ou quoi ? Du tout. J’ai ou­blié que der­rière Lu­cie il y a un pe­tit mi­roir ac­cro­ché au mur. Eliott, 29 ans

GÉO­LO­CA­LI­SA­TION

Re­tour de va­cances for­cé pour la bonne cause : je signe mon pre­mier CDD. Trem­blant mais pro­fes­sion­nel, je quitte la Côte d’Azur pour re­joindre Paris et le bu­reau du RH. « Veuillez si­gner ici, ici et là. » Pas de pro­blème, hop, hop et hop. « At­ten­dez, il y a une er­reur. » Oui, quoi ? Juste à cô­té de ma si­gna­ture, j’ai at­tes­té « Fait le : 12/09/16. » Où ça ? « À : Saint-Tro­pez. » Vic­tor, 26 ans

À LA QUEUE LEU LEU

Pre­mière nuit avec Sa­rah. Tous les deux un poil stres­sés, je branche l’iP­hone aux baffles et nous pro­gramme une play­list dé­tente mais sexy. Au dé­but, on s’em­brasse comme des ados ti­mides mais très vite, on se désha­bille comme des amants fou­gueux. Tout s’accélère… y com­pris la mu­sique. Ma sé­lec­tion sen­suelle est ter­mi­née et mon por­table est pas­sé en aléa­toire. Au ha­sard, il a pio­ché dans ma play­list soi­rée… «les Lacs du Conne­ma­ra». Noah, 27 ans

RE­TOUR À L’EN­VOYEUR COIF­FÉ-DÉCOIFFÉ

Avec ma co­pine, on est in­vi­tés au res­to. Je la connais, on va être en re­tard, alors je la presse. Une de­mi-heure plus tard, elle sort de la salle de bains : « Tu vois, pas la peine de s’éner­ver. » Si, un peu, parce que si elle est ma­quillée, il reste en­core la coif­fure et la te­nue… Elle me lance un re­gard noir. Bah, quoi ? Ap­pa­rem­ment, ce que je pre­nais pour un jog­ging est en fait un pan­ta­lon de smo­king et la queue-de­che­val hir­sute, un « chi­gnon né­gli­gé ». Et main­te­nant, elle veut se chan­ger. C’est re­par­ti pour trente mi­nutes d’es­sayage… Mar­tin, 30 ans Re­trou­vailles avec ma co­pine après deux se­maines de va­cances à My­ko­nos entre potes. Chaque jour, j’ai pen­sé à elle. La preuve, je lui ai même écrit une carte pos­tale. Ah bon ? Tu ne l’as pas re­çue ? Elle des­cend en qua­trième vi­tesse vé­ri­fier sa boîte aux lettres et re­vient avec la carte entre les mains. «T’es sûr que tu me l’as en­voyée de là-bas ? » Oui, pour­quoi ? « Y a pas de timbre. » Et m***e, grillé ! Fa­bien, 29 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.