Qui veut un bon­bon ?

Plus qu’un re­tour à l’en­fance, une folle en­vie de cou­leurs et de fun. Les bon­bons font le buzz à la mai­son, au bu­reau, en soirée.

Cosmopolitan (France) - - HEALTHY - Par So­phie Billaud. Photo Marc Phil­bert.

Pour une soirée entre potes. On met des cubes de gui­mauve mul­ti­co­lores dans des bo­caux trans­pa­rents et on fa­brique des bro­chettes de bon­bons qu’on pique sur des blocs de mousse co­lo­rés. Ex­cellent pour ca­ler les ap­pé­tits, et évi­ter le coup de barre dû à l’al­cool. Parce qu’on ar­rête de fu­mer. On connaît les en­vies de su­cer quelque chose dans ce cas-là, et c’est non-stop. On opte donc pour la ré­glisse, car son goût fort coupe plus fa­ci­le­ment l’en­vie d’en re­prendre. Pen­dant qu’on bou­quine, on aime se ré­ga­ler d’une su­cette. Re­tour à l’en­fance ? « Un geste ré­gres­sif, certes, ex­plique Vé­ro­nique Meu­tey, psy­cho­logue, mais une ré­gres­sion po­si­tive. » Le plai­sir est as­su­ré, et sur­tout on ne gri­gnote pas pen­dant ce temps-là. On adore : les ni­niches de Qui­be­ron, les Chu­pa Chups, les lol­lies, celles qui sont en forme de ce­rise, les tor­sa­dées des fêtes fo­raines… Avant une séance de sport. Deux bon­bons aux fruits : le glu­cose est in­dis­pen­sable à l’or­ga­nisme et sert de ré­serve d’éner­gie lorsque les muscles sont en ef­fort. Et après… Pour chan­ger de la ba­nane ou de la barre de cé­réales, deux ou trois pâtes de fruits. Contre la toux. Un bon­bon à base de miel et ci­tron toutes les deux heures adou­cit la gorge. Au bu­reau. On vire les Mi­cho­ko pour glis­ser une boîte de ca­chous dans son ti­roir. Et si on a en­vie de se lâ­cher : une grosse boîte de bon­bons com­po­sée d’our­sons, de gui­mauves, de jel­ly beans… qu’on par­tage avec ses col­lègues ! Pour un anniversaire. Une pièce mon­tée de bon­bons (re­cette sur ptit­chef.com). Non seule­ment ça va du­rer toute la soirée mais, en plus, fraises Tagada et coupe de cham­pagne s’ac­cordent par­fai­te­ment.

BON À SA­VOIR

Au fait, y a quoi dans un bon­bon ? De fa­çon générale, on y trouve six in­gré­dients prin­ci­paux : si­rop de glu­cose, gé­la­tine ani­male, aci­di­fiants, arômes, co­lo­rants et ami­don de blé. C’est ca­lo­rique ? Oui. Donc on sur­veille sa des­cente. Comment faire si je suis ve­gan ? Cer­tains bon­bons sont fa­bri­qués à par­tir de gé­la­tine vé­gé­tale comme l’agar-agar ou la gomme. Et si je suis al­ler­gique au glu­ten ? No stress, même Ha­ri­bo a pen­sé à vous. Les bon­bons dans les­quels l’ami­don est à base de pomme de terre plu­tôt que de blé sont légion. Et si j’ai la han­tise des ca­ries ? Il y a des bon­bons dans les­quels le sucre est rem­pla­cé par des édul­co­rants. Pri­vi­lé­giez dans ce cas les édul­co­rants d’ori­gine ani­male, pour le goût. At­ten­tion : ils ne sont pas moins ca­lo­riques !

Mer­ci à Hé­lène, fon­da­trice de Chez Hé­lène, bon­bons et gour­man­dises, chez­he­le­ne­pa­ris.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.