« L’EF­FET PRE­MIÈRE NUIT »

Cosmopolitan (France) - - ZZZ -

C’est le nom don­né par des cher­cheurs à un phé­no­mène qu’ils ont consta­té : dans un en­droit qu’on ne connaît pas, une par­tie de l’hé­mi­sphère gauche du cer­veau reste éveillée pen­dant notre som­meil, comme un veilleur de nuit aux aguets. Mer­ci, cor­tex ! Uni­ver­si­té Brown, 2016

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.