Un­soin­con­tour de­syeux,c’est vrai­men­tu­tile? Là est la ques­tion.

Cosmopolitan (France) - - BEAUTE - Par Em­ma­nuelle Lannes. Pho­to Em­ma­nuelle Hau­guel. Réa­li­sa­tion Do­mi­nique Evêque.

Trois fois plus fin que l’épi­derme du vi­sage, le contour des yeux mé­rite trois fois plus d’at­ten­tion. Alors OK pour un soin à condi­tion de choi­sir le bon…

J’AI DES CERNES

La faute à trop de make-up et pas as­sez de dé­ma­quillage. Du coup, la zone perd de son éclat et on se re­trouve cer­née ! Il va lui fal­loir de la vi­ta­mine C, contre les agres­sions quo­ti­diennes et la mon­tée de mé­la­nine. On l’applique tous les ma­tins, trois gouttes au­tour des yeux en ta­po­tant. L’idéal ? En sé­rum, vite ab­sor­bé.

Les bons ré­flexes :

- On se dé­ma­quille les yeux avec une tex­ture hui­leuse. Une goutte suf­fit sur le bout des doigts pour dis­soudre le mas­ca­ra. En­fin, on rince avec un gant aux fibres bio, im­bi­bé d’eau. - On fait une pause make-up un ou deux jours par se­maine.

J’AI DES RIDULES

La zone du re­gard est « la boîte noire » de l’or­ga­nisme et ré­vèle âge et style de vie ! Par­ti­cules pol­luantes, clope ou lu­mière bleue sont des phé­no­mènes ir­ri­tants qui déshy­dratent le contour des yeux. Or sé­che­resse = ridules, le tout pre­mier signe de vieillis­se­ment. Pour que ce contour des yeux soit ef­fi­cace, il lui faut de l’acide hya­lu­ro­nique hy­dra­tant. En nap­pant d’eau la zone du re­gard, il comble et re­pulpe. On l’applique ma­tin et soir. Et pour­quoi pas en re­touche en cours de jour­née.

Les bons ré­flexes :

- On dort. Une fois par se­maine, on s’offre un vrai som­meil ré­cu­pé­ra­teur, au lit avant 23 heures. - On se patche. Soit avec un car­ré de co­ton im­bi­bé d’eau ther­male, riche en oli­go­élé­ments et en mi­né­raux, qu’on applique dix mi­nutes sur les yeux fer­més. Soit en dé­po­sant sur le contour des yeux des patchs tout prêts, sa­tu­rés d’ac­tifs hy­dra­tants. - On porte des lunettes de so­leil : le meilleur moyen pour ne pas plis­ser les yeux et évi­ter les pous­sières ir­ri­tantes qui cir­culent dans l’air. Et si on passe ses jour­nées de­vant un écran, on in­ves­tit dans des verres anti-lu­mière bleue.

J’AI DÉCONNÉ

Nuits blanches, cra­quage ir­rai­son­né sur les gâ­teaux et la char­cu­te­rie sont au­tant de fac­teurs qui freinent la mi­cro-cir­cu­la­tion au­tour des yeux. Et si ça ne cir­cule pas, ça stagne et ça gonfle. Pour que ce contour soit 100 % ef­fi­cace, il lui faut des agents drai­nants tels que ca­féine et es­cine. On l’applique le ma­tin au ré­veil, mais on peut aus­si le soir en cas d’ex­cès.

Les bons ré­flexes :

- On ac­tive la cir­cu­la­tion en pas­sant du chaud au froid. Mode d’em­ploi : com­men­cer par l’ap­pli­ca­tion d’un sa­chet de thé in­fu­sé ou d’un car­ré de co­ton pas­sé sous l’eau chaude, en­suite glis­ser sur la zone un gla­çon en plas­tique. - On se met à la diète deux jours en éli­mi­nant ce qui fait gon­fler : glu­ten, sucre, lait et al­cool. On pri­vi­lé­gie les lé­gumes, le qui­noa et le lait d’amande ou de co­co.

Mer­ci à Ca­the­rine Ma­rin, thé­ra­peute et fon­da­trice de l’ins­ti­tut Au Pied Le­vé, tél. : 01 42 33 10 90.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.