Mon pro­duit, ce hé­ros

LES PROS DU CHE­VEU NOUS LE CONFIRMENT : IL Y A DES COIF­FANTS, DES SHAM­POOINGS, DES MASQUES… QUI FONT DES MI­RACLES. ON A DE LA CHANCE, ILS NOUS DISENT LES­QUELS.

Cosmopolitan (France) - - SPÉCIAL CHEVEUX - Par Em­ma­nuelle Lannes, avec Do­mi­nique ƒv•que

Pau­line, res­pon­sable du sa­lon Bob­by Pins Son hé­ros : Le pschitt coif­fant « l’air de rien ». Spray Fa­shion Waves, Red­ken, 12,90 €. Pour­quoi ? « Quoi que je fasse, mes che­veux sont tout lisses, tout droits, sans his­toire… Bref, tristes. Ce spray m’a sau­vé de l’en­nui ! » Se­cret de fab. Des ac­tifs ins­pi­rés du sel de mer, sans ef­fet des­sé­chant. Ré­sul­tat, ce spray re­crée cette tex­ture qu’on aime tant sur les sur­feurs : le sexy bad hair day, frois­sé, gai­né mais propre. Pour qui ? Les fans du nude ca­pil­laire.

Le just do it de Pau­line :

• Sur che­veux propres et mouillés, avant de sé­cher, on va­po­rise quelques pschitts sur les lon­gueurs pour évi­ter le cô­té gon­flant, « da­dame bru­shée ». • Pour s’of­frir un vo­lume rock quand on a le che­veu plat, on va­po­rise à dis­tance (10 à 15 cen­ti­mètres), en sou­le­vant les ra­cines. Quatre coups de spray suf­fisent, on dé­mêle, on sèche tête en bas et bas­ta ! • Pour un es­prit it girl, on spraye les lon­gueurs sèches, on froisse entre les doigts, on em­mêle sexy et on file dan­ser, dî­ner… • Pour des tresses ou un bun longue du­rée, on va­po­rise un peu par­tout en nuage. Mi­racle, ça tient vingt-quatre heures ! Bob­by Pins, Pa­ris 3e, 01 83 56 52 59.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.