ET SI JE FAI­SAIS UNE BONNE AC­TION PAR JOUR ?

À la caisse du su­per­mar­ché, entre deux mails, en ran­geant nos pla­cards… Une B.A., c’est simple comme A + B.

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Ma­thilde Ef­fosse

À la caisse du su­per­mar­ché, entre deux mails, en ran­geant nos pla­cards… Une B.A., c’est simple comme A + B. Par Ma­thilde Ef­fosse.

Et si vous pou­viez ai­der à la re­cherche contre le can­cer en pro­me­nant votre chien ? Con­tri­buer à la lutte contre l’illet­trisme en ache­tant un livre, plan­ter un arbre à Ma­da­gas­car en re­gar­dant une pub ? Des bonnes ac­tions, on peut en faire tout le temps, n’im­porte où. Il suf­fit de sa­voir com­ment…

ON FAIT UN DON…

... de livres, CD ou DVD. Sur Re­cy­clivre.com, si l’équipe in­ter­vient dans notre ville, elle vient cher­cher nos dons chez nous en vé­hi­cule élec­trique. Si­non, on les lui en­voie par co­lis. Tout est re­ven­du sur le site, et 10 % des re­ve­nus sont re­ver­sés à des as­so­cia­tions et des pro­grammes d’ac­tion de lutte contre l’illet­trisme. Alors si on a be­soin d’un livre d’oc­ca­sion en bon état, l’ache­ter sur leur site est dé­jà une B.A. ... ali­men­taire. En mars se tient la col­lecte na­tio­nale des Res­tos du Coeur. Riz, pâtes, conserves, com­plé­ments ali­men­taires… At­ten­tion : seuls les pro­duits secs sont col­lec­tés, pour que le trans­port et le sto­ckage soient sé­cu­ri­sés. Il est éga­le­ment pos­sible de don­ner ses titres res­tau­rant à la Croix-Rouge : 1 ti­cket, c’est 7 re­pas com­plets dis­tri­bués. ... de sang ou de pla­quettes. On trouve le centre le plus près de chez nous ou les dates des pro­chaines col­lectes sur don­de­sang.efs. sante.fr. ... en re­gar­dant une pub. Faire un don n’a ja­mais été aus­si simple : on té­lé­charge l’ap­pli­ca­tion gra­tuite Goo­ded. Plu­sieurs pro­jets nous sont pré­sen­tés comme « Plan­tez des arbres en Inde », pro­po­sé par WeFo­rest, ou « Par­ta­gez un re­pas avec les étu­diants ké­nyans », par l’or­ga­nisme Pro­gramme Ali­men­taire Mon­dial. Des­sous, une in­di­ca­tion : « Don­nez. » Hop, on clique, on re­garde une pub d’en­vi­ron 20 se­condes… et on a don­né ! C’est l’en­tre­prise dont on a vi­sion­né la pu­bli­ci­té qui paye notre B.A. Sur iP­hone et An­droid. ... de vê­te­ments. Et si faire le tri dans notre garde-robe ri­mait avec bonne ac­tion ? Hop, cette robe qu’on n’a mise qu’une fois en 2015,

ce jean qui ne nous va plus, ces pulls qu’on ne porte ja­mais… S’ils ne sont pas abî­més, on les ap­porte à Em­maüs ou au Se­cours po­pu­laire. On se ren­seigne pour connaître les struc­tures les plus proches de notre do­mi­cile ou le lieu des pro­chaines col­lectes sur em­maus-france.org ou se­cours­po­pu­laire.fr. ... d’ar­gent. En fai­sant l’ar­ron­di. Biiip, 34,63 €. Et si on ar­ron­dis­sait à 35 ? À la caisse, on de­mande s’il est pos­sible de faire un mi­cro­don. On a ac­cès à la liste des ma­ga­sins y par­ti­ci­pant sur lar­ron­di.org. Nos cen­times sont uti­li­sés pour fi­nan­cer des pro­grammes so­li­daires : main­tien dans l’em­ploi, ac­tion so­ciale lo­cale, han­di­cap… Grâce à nos pié­cettes, L’Ar­ron­di a dé­jà col­lec­té plus de 4 mil­lions d’eu­ros. Si notre en­tre­prise ou notre banque est par­te­naire, il est éga­le­ment pos­sible de faire l’ar­ron­di sur notre re­le­vé ban­caire, notre sa­laire, ou cer­tains de nos paie­ments en ligne sur les sites d’Al­loRes­to et de Na­ture & Dé­cou­vertes par exemple. Par tex­to. Fa­cile et ra­pide, plus de 30 as­so­cia­tions pro­posent de tex­to­ter pour don­ner. Il suf­fit d’en­voyer DON2 pour un don de 2 €, DON3 pour un don de 3 €, etc., jus­qu’à 20 €. Quelques nu­mé­ros : Ac­tion Contre la Faim : 92 020, Han­di­cap In­ter­na­tio­nal : 92 920, Mé­de­cins sans Fron­tières : 92 673, SPA : 92 121, Uni­cef : 92 092, WWF : 92 888. (At­ten­tion, le don par SMS n’est pos­sible qu’avec les opé­ra­teurs sui­vants : Bouygues Té­lé­com, Orange ou SFR.) Par crowd­fun­ding. Sur KissKissBankBank.com, on par­ti­cipe au dé­ve­lop­pe­ment d’un pro­jet qui nous tient à coeur : éco­lo­gie, so­li­da­ri­té… Même prin­cipe sur hel­loAs­so.com : on trouve une as­so­cia­tion, ou un évé­ne­ment créé par une as­so­cia­tion, que l’on sou­tient en fai­sant un don par CB ou Pay­Pal. Simple comme deux clics ! En en­voyant des lettres. À la Poste, on choi­sit le car­net de timbres de la Croix-Rouge : 2 € se­ront re­ver­sés à l’as­so­cia­tion d’aide hu­ma­ni­taire (7,84 € le car­net de 8 timbres).

ON RECYCLE…

... nos piles usa­gées. Re­cy­cler ses piles, ça sert à quoi ? À évi­ter de gas­piller des res­sources na­tu­relles rares, à pro­duire des mé­taux à va­leur ajou­tée après re­cy­clage et à li­mi­ter ain­si le risque de pol­lu­tion. Alors, au lieu de les mettre à la pou­belle, on les ras­semble et on va les dé­po­ser au point de col­lecte Co­re­pile le plus près de chez nous. Pour le

trou­ver, di­rec­tion je­re­cy­cle­mes­piles.com.

... nos pro­duits de beau­té. On a ter­mi­né notre par­fum, notre eye-li­ner ou notre ver­nis à ongles ? Halte-là ! Plu­tôt que de les je­ter, on les rap­porte en bou­tique. Se­pho­ra et No­ci­bé ré­cu­pèrent nos fla­cons de par­fum vides, Ma­rion­naud recycle nos ar­ticles de ma­quillage vides (à condi­tion d’avoir une carte fi­dé­li­té). Et notre bonne ac­tion est ré­com­pen­sée : -20 % sur notre nou­veau par­fum dans les trois en­seignes.

ON SIGNE UNE PÉTITION…

Pour que notre voix porte dans le monde en­tier, on signe les pé­ti­tions qui nous tiennent à coeur sur change.org ou avaaz.org. En­vi­ron­ne­ment, im­mi­gra­tion, po­li­tique, aide aux ani­maux… Un clic, plus un clic, plus un clic : au bout du compte, on peut vrai­ment faire bou­ger les choses.

ON DE­VIENT BÉ­NÉ­VOLE…

Et si on uti­li­sait notre temps libre pour la bonne cause ? Dis­tri­buer des re­pas aux sans-abri, ai­der les mal­voyants à faire leurs courses, ac­com­pa­gner des en­fants en dif­fi­cul­té pen­dant leurs de­voirs… Sur tous­be­ne­voles.org, on trouve une mis­sion près de notre mai­son ou notre bu­reau se­lon nos dis­po­ni­bi­li­tés. La pla­te­forme pro­pose même une ap­pli : Bé­né­vol’app.

ON SE BOUGE…

... en team. De nom­breuses courses so­li­daires sont or­ga­ni­sées toute l’an­née en France. La course Odys­sea, de mars à oc­tobre dans une di­zaine de villes (lut­tant contre le can­cer du sein), la course des Hé­ros, le 17 juin à Pa­ris et Lyon (on choi­sit la cause pour la­quelle on court et l’on veut ré­col­ter des dons), les courses des Py­ra­mides, les 3 et 4 mars à la Grande-Motte (on court pour les en­fants en dif­fi­cul­té ou ma­lades)… Al­lez, on s’échauffe ! ... n’im­porte quand. Que l’on marche, coure, fasse du vé­lo ou pro­mène notre chien… on ac­tive le GPS ! L’ap­pli­ca­tion gra­tuite Cha­ri­ty Miles, sur iP­hone et An­droid, suit notre par­cours, et conver­tit nos « miles » (en­vi­ron 1,6 km) en dol­lars : 25 cen­times par mile pour les mar­cheurs et les cou­reurs, et 10 cen­times pour les cy­clistes. Notre ca­gnotte est re­ver­sée à l’as­so­cia­tion de notre choix, par­mi plus de qua­rante pro­po­sées sur l’ap­pli. À vos marques, prêtes… don­nez !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.