DÉSO­BÉIS­SANCE EDITO TITRE

Courrier Cadres - - EDITO - Ma­rie Roques edito si­gna­ture Ré­dac­trice en chef ad­jointe edito role

Ene­di top leint ex te­coeur cou­rant de la blanc pé­riode es­ti­vale, notre pays a connu un évé­ne­ment sans pré­cé­dent de­puis 1958. Le gé­né­ral Pierre de Villiers, chef d’État­ma­jor des ar­mées, a dé­mis­sion­né de ses fonc­tions. Les cri­tiques qu’il avait ex­pri­mées sur les coupes bud­gé­taires dé­ci­dées par Ber­cy lui avait va­lu un re­ca­drage pu­blic du pré­sident de la Ré­pu­blique. Face à une telle si­tua­tion, une pre­mière ques­tion vient à l’es­prit. Le chef d’État-ma­jor des ar­mées n’est-t-il pas te­nu d’obéir à l’exé­cu­tif et de se te­nir à une ré­serve sur les su­jets po­li­tiques ? Ce com­men­taire qui a été évo­qué maintes et maintes fois dans la presse et sur les pla­teaux té­lé semble ou­blier le fait que Pierre de Villiers s’est ex­pri­mé à huis clos de­vant la commission de Dé­fense et que ses propos ont fait l’ob­jet d’une fuite. Autre élé­ment es­sen­tiel, certes à la tête de la Grande Muette, le rôle du chef d’État-ma­jor des ar­mées est pour­tant de com­mu­ni­quer sur les be­soins en hommes et en ma­té­riel de ses dif­fé­rentes forces. Il est aus­si de son res­sort de dé­li­vrer une in­for­ma­tion sin­cère au pou­voir lé­gis­la­tif. Une si­tua­tion qui peut fa­ci­le­ment être trans­po­sée à l’uni­vers de l’en­tre­prise. Dans une pé­riode où les dif­fi­cul­tés éco­no­miques sont in­ces­sam­ment mises en avant pour jus­ti­fier toutes les dé­ci­sions, il est es­sen­tiel de conser­ver un de­voir de vé­ri­té au sein des open space et jusque dans les rangs des conseils d’ad­mi­nis­tra­tion. Un de­voir de vé­ri­té qui a fait perdre beau­coup à de nom­breux lan­ceurs d’alerte mais qui a per­mis de sou­le­ver des af­faires de l’am­pleur de celle d’UBS et ain­si d’iden­ti­fier de nom­breux éva­dés fis­caux. Si dans le cadre d’UBS, Stéphanie Gi­baud a été at­ta­quée en jus­tice par son an­cien em­ployeur, Em­ma­nuel Ma­cron n’a pas hé­si­té à re­ca­drer son Gé­né­ral à l’aide d’une for­mule cin­glante : “Je suis

votre chef ”. Comme un rap­pel au de­voir de loyau­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.