Vers tou­jours plus de connec­ti­vi­té

L’automobile connec­tée n’en fi­nit pas d’ou­vrir des nou­velles pos­si­bi­li­tés d’op­ti­mi­sa­tion des flottes d’en­tre­prise. Un foi­son­ne­ment par­fois dif­fi­cile à suivre pour les dé­ci­deurs.

Courrier Cadres - - SOMMAIRE -

Pro­duit de la ré­vo­lu­tion in­dus­trielle, l’automobile et plus par­ti­cu­liè­re­ment celle uti­li­sée par les so­cié­tés se trouve au coeur de deux di­men­sions ma­jeures de la ré­vo­lu­tion tech­no­lo­gique qui bou­le­verse nos so­cié­tés : la connec­ti­vi­té et les fa­meux al­go­rithmes de trai­te­ment des don­nées. Grâce à la mise en ré­seau des cap­teurs élec­tro­niques, le mul­ti­plexage, les véhicules les plus mo­dernes sont en ef­fet ca­pables de col­lec­ter un nombre im­pres­sion­nant d’in­for­ma­tions et de les trans­mettre grâce au ré­seau 3 G ou 4 G. Peu à peu, leur pré­ci­sion et leur nombre pro­gressent. Construc­teurs, loueurs et en­tre­prises spé­cia­li­sées dans la concep­tion de lo­gi­ciels se lancent tous dans la course à l’in­no­va­tion pour ex­ploi­ter cette nou­velle ma­tière, cha­cun fai­sant mi­roi­ter des éco­no­mies de ges­tion sub­stan­tielles. Les ob­jec­tifs sont tou­jours les mêmes : fa­vo­ri­ser la conduite res­pon­sable afin de ré­duire la consom­ma­tion et la si­nis­tra­li­té, fa­ci­li­ter le sui­vi de la flotte, as­su­rer l’en­tre­tien des véhicules en temps et en heure, lut­ter contre les abus, et en­fin trai­ter les amendes. Bref, tous les dé­fis de la ges­tion de flotte.

IM­PLI­QUER LES CONDUC­TEURS

Le loueur fran­çais Ar­val, en­tend ain­si connec­ter son mil­lion de véhicules à sa pla­te­forme de té­lé­ma­tique Ac­tive Link d’ici 2020. Une en­tre­prise qui ne concerne pas que les ges­tion­naires. Elle s’adresse aus­si di­rec­te­ment aux uti­li­sa­teurs des véhicules grâce no­tam­ment à une ap­pli­ca­tion té­lé­char­geable bap­ti­sée My Ar­val Mo­bile, ou­verte à tous les conduc­teurs des véhicules du loueur. Ka­ren Bru­not, di­rec­teur mar­ke­ting d’Ar­val France ex­plique : “Avec cette ap­pli­ca­tion nous flui­di­fions la re­la­tion entre l’uti­li­sa­teur et le ges­tion­naire afin de ré­duire la charge de tra­vail de ce der­nier. Nous nous adres­sons di­rec­te­ment au conduc­teur, qui y trouve des ser­vices utiles au quo­ti­dien. Grâce à elle, il ac­cède no­tam­ment au por­te­feuille virtuel in­cluant les do­cu­ments du vé­hi­cule, il peut lo­ca­li­ser le ga­rage par­te­naire d’Ar­val le plus proche de

“CONSTRUC­TEURS, LOUEURS ET EN­TRE­PRISES SPÉ­CIA­LI­SÉ ES DANS LA CONCEP­TION DE LO­GI­CIELS SE LANCENT TOUS DANS LA COURSE À L’IN­NO­VA­TION”

lui, ou en­core s’in­for­mer sur les ser­vices aux­quels son contrat lui donne droit”. Car c’est bien là tout l’en­jeu des ap­pli­ca­tions connec­tées : il ne suf­fit pas de les dé­ployer, il faut aus­si que les uti­li­sa­teurs s’en em­parent et jouent le jeu. “C’est la rai­son pour la­quelle nous cher­chons à en­ri­chir les types de ser­vice afin d’être au plus près de la vie quo­ti­dienne: nous comp­tons ain­si in­té­grer à l’ap­pli­ca­tion des fonc­tion­na­li­tés con­cer­nant le paie­ment du car­bu­rant ou le sta­tion­ne­ment”. Mal­gré ces nom­breuses fonc­tion­na­li­tés, le loueur est réa­liste : il es­père que 50 % des conduc­teurs de ses véhicules uti­li­se­ront l’ap­pli­ca­tion d’ici 2020.

L’IMA­GI­NA­TION AU POU­VOIR

En­core ré­cent, le monde des ser­vices connec­tés est en pleine ef­fer­ves­cence. Les ten­ta­tives d’en créer de nou­veaux sont nom­breuses, et elles peuvent pro­ve­nir d’ac­teurs nou­veaux dans le monde des flottes. C’est le cas de la start-up Sa­veCode et de son ap­pli­ca­tion Ei­ver, qui ré­com­pense la conduite éco­res­pon­sable. Ch­ris­tophe Meu­nier Ja­cob, co­fon­da­teur de la so­cié­té, ex­plique : “Les conduc­teurs cu­mulent des Ei­ver­miles à chaque ki­lo­mètre par­cou­ru en fonc­tion de leur conduite. Ces miles per­mettent de bé­né­fi­cier de re­mises et de ca­deaux sur notre ma­ga­sin en ligne. Bien en­ten­du nous pou­vons adap­ter ce mo­dule et les ré­com­penses à la carte se­lon nos clients.” Aus­si sur­pre­nant que ce­la puisse pa­raître, cette ap­pli­ca­tion ne né­ces­site pas de boî­tier connec­té mais fonc­tionne à par­tir des don­nées ren­voyées par le té­lé­phone por­table de l’uti­li­sa­teur. “Notre ap­pli­ca­tion n’a pas vo­ca­tion à être un ou­til de mé­tro­lo­gie, pré­cise Ch­ris­tophe Meu­nier Ja­cob. Les don­nées GPS suf­fisent à re­le­ver la po­si­tion du vé­hi­cule toutes les se­condes et d’en dé­ter­mi­ner les ac­cé­lé­ra­tions, dé­cé­lé­ra­tions, vi­tesses moyennes, au­tant d'in­for­ma­tions qui sont ana­ly­sées grâce à nos al­go­rithmes bre­ve­tés”. Les exemples de nou­veaux ser­vices pul­lulent. Ci­tons Ants­way qui pro­pose un lo­gi­ciel d’op­ti­mi­sa­tion des tour­nées pour ex­ploi­ter les véhicules élec­triques ou en­core Full­car dont le mo­dule Fleet Re­port fa­ci­lite le contrôle de l’état des véhicules. Dans le même esprit, OuiCar se pro­pose de­puis peu de louer des véhicules d’en­tre­prise à des par­ti­cu­liers afin d’en aug­men­ter en­core la ren­ta­bi­li­té. C’est une loi de l’his­toire des tech­niques : l’émer­gence d’une nou­velle tech­no­lo­gie donne lieu à un foi­son­ne­ment de créa­ti­vi­té et d’ac­teurs nou­veaux. Une bonne nou­velle pour les ges­tion­naires et les uti­li­sa­teurs, mais gare à la bulle ! Quelques an­nées se­ront en­core né­ces­saires pour que les usages s’ins­tallent et changent du­ra­ble­ment les ha­bi­tudes an­ciennes.

L’écran d’ac­cueil de l’ap­pli­ca­tion Ei­ver de Sa­vecode, qui ré­com­pense la conduite ver tueuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.