LA RE­STRUC­TU­RA­TION

Courrier Cadres - - DOSSIER -

Après sept an­nées de pertes, Ko­dak af­fiche une dette de 7 mil­liards de dol­lars. L’en­tre­prise se met alors sous la pro­tec­tion du Chap­ter 11 de la loi amé­ri­caine des faillites dans l’es­poir de se ré­or­ga­ni­ser. Un an plus tard, 1 100 bre­vets sont ven­dus aux en­chères à dif­fé­rentes en­tre­prises dont Google et Apple. Au­jourd’hui, si Ko­dak a aban­don­né l’ac­ti­vi­té grand pu­blic en de­ve­nant Ko­dak Ala­ris, en­tre­prise spé­cia­li­sée dans l’im­pres­sion BtoB, la marque tente de per­du­rer via des contrats li­cence. Ré­cem­ment, c’est l’en­tre­prise Bul­lit qui a com­mer­cia­li­sé un smart­phone / ap­pa­reil pho­to ap­pe­lé Ko­dak Ek­tra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.