“FAIRE UN MBA POUR IN­NO­VER DANS MON MÉ­TIER”

MA­GA­LI TOUROUDE, CONSEIL EN PRO­PRIÉ­TÉ IN­DUS­TRIELLE

Courrier Cadres - - TENDANCE -

C’est en 2012, alors à la tête d’un ca­bi­net de conseil en pro­prié­té in­dus­trielle, que l’idée d’ef­fec­tuer un MBA émerge dans l’esprit de Ma­ga­li Touroude. “Àl’époque,j’aieul’op­por­tu­ni­téd’oc­cu­pe­run­pos­tede res­pon­sa­ble­de­bre­vet­schezL’Oréal­doncj’ai­re­ven­du­mon­ca­bi­net, dé­taille-t-elle. J’avais­né­go­ciéd’ef­fec­tuer unMBA­pen­dant­quej’étai­sen­poste,mais­jen’ai­pa­seu­le­temps.” En ef­fet, elle ne res­te­ra que deux ans chez L’Oréal, s’aper­ce­vant qu’elle pré­fé­rait son mé­tier en tant que conseil ex­terne. “Je­me­suis­don­cre­trou­véeau­chô­mage et­pour­moic’était­le­bon­mo­ment­pour­sui­vre­cet­te­for­ma­tion.Mo­nob­jec­tif était­de­réus­sirà­dis­rup­ter­ma­pro­fes­sion,d’ap­por­ter del’in­no­va­tio­nen­ren­dant­mon­mé­tie­rac­ces­si­ble­par­tous.Car­le­cons­ta­té­tait­là:siu­nen­tre­pre­neu­rouu­nin­ven­teur­veut­dé­po­ser un­bre­ve­tet­qu’iln’apasd’ar­gent,c’est­très­com­pli­qué­voi­rein­fai­sable”, sou­ligne-t-elle. Di­plô­mée de l’Ed­hec en juin der­nier

Ma­ga­li Touroude a lan­cé son ser­vice “Yes my pa­tent” dé­but sep­tembre. “C’est­tout­sim­ple­men­tun­ca­bi­net­de­con­seil­di­gi­ta­li­sé dontl’ob­jec­tif est­de­ren­dreac­ces­si­ble­le­dé­pôt­de­bre­ve­ten­ma­tiè­re­de­prix(en­vi­ron40%moin­scher­qu’un­ta­rif clas­sique)mais aus­si­de­fa­ci­li­terl’ac­cèsàl’in­for­ma­tion,quel­que­soit­le­sec­teur­géo­gra­phi­queoùl’on­se­trouve”, sou­ligne-t-elle. Pen­dant son Exe­cu­tive MBA, elle a af­fi­né son pro­jet grâce à l’aide de ses ca­ma­rades mais aus­si de ses pro­fes­seurs. “La­vraie­ri­ches­se­duMBA c’est­la­ma­niè­red’abor­der­la­mê­me­pro­blé­ma­ti­que­sous­dif­fé­rent­sangles.Je­sui­sar­ri­véea­vec­jus­teu­neen­vieet­mes­com­pé­tences. LeMBAm’avrai­ment­per­mis­de­struc­tu­rer­mon­pro­je­tetd’éla­bo­re­ru­neen­tre­pri­sein­no­vante”, conclut-elle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.