La Bour­gogne nous ré­serve en­core des sur­prises

LA BOUR­GOGNE COMPTE SUR UN TOUT PE­TIT VI­GNOBLE PAR­MI LES PLUS GRANDS VINS AU MONDE, APRÈS LES AMÉ­RI­CAINS, LES CHI­NOIS S’IN­TÉ­RESSENT À L’ARIS­TO­CRA­TIE DU CHAR­DON­NAY ET DU PI­NOT NOIR, MAIS, POUR LE CONSOM­MA­TEUR FRAN­ÇAIS, IL RESTE EN­CORE PAS MAL DE DÉ­COU­VERTE

Cuisine et Vins de France - Hors-Serie - - SOMMAIRE/ÉDITO - PAR GUILLAUME BAROIN

Bon, on le sait, la Bour­gogne fait rê­ver. Soit parce que la mo­saïque de cli­mats qui la com­pose est de­puis un an ins­crite au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co comme ré­fé­rence mon­diale de la viticulture de ter­roir, soit, plus pro­saï­que­ment, parce qu’une par­tie de ses ap­pel­la­tions re­nom­mées est sou­vent hors de por­tée de bud­get de la plu­part des ama­teurs. Mais sait-on que c’est un ter­ri­toire vi­ti­cole où l’on peut en­core s’ins­tal­ler et « faire son vin » ? Par­mi les pro­duc­teurs re­te­nus dans cette sé­lec­tion, 9 sur 10 ont ini­tié leur aven­ture vi­ti­cole avec le mil­lé­sime 2014 ou après ! Qu’on les nomme « fils de… », « néo­ru­raux », « négociants de poche », ils in­carnent le re­nou­veau d’une ré­gion conser­va­trice. Et il est bien connu que, quand on dé­bute, l’on a des bou­teilles à vendre. Si vous ajou­tez que les trois der­niers mil­lé­simes sont hau­te­ment qua­li­ta­tifs, ce­la vous laisse es­pé­rer de bons mo­ments de dé­gus­ta­tion. Avec le mil­lé­sime 2016, en­core en fûts, les Bour­gui­gnons ont re­trou­vé le sou­rire : sans faire des ren­de­ments plé­tho­riques, ils ont ré­col­té plus de fruits que ces der­nières an­nées de vaches maigres, sans tou­te­fois at­teindre l’équi­libre. Le mil­lé­sime 2016, après un prin­temps ter­rible, s’en sort très bien, mais il faut en­core qu’il s’af­fine en pièces pour dé­ter­mi­ner s’il se­ra une très bonne an­née ou une grande an­née comme 2009, 2006, 2005 ou 2002. En ce qui concerne les der­niers mil­lé­simes, 2015 est une belle si­gna­ture bour­gui­gnonne mais de maigre ré­colte, 2014 et 2013 en pe­tits vo­lumes mais plai­sants, 2012 et 2011 sont hon­nêtes mais hé­té­ro­gènes, 2010 ferme et ten­du pro­mu à la garde.

Les vi­gnobles de Gre­nouilles et de Vau­dé­sir, en cha­blis-grand-cru.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.