CVF CONSO

Evi­ter les ar­naques au res­to

Cuisine et Vins de France - - Sommaire - Texte : Ca­the­rine Ger­bod

Lorsque l’on cherche un en­droit où man­ger, trou­ver de bons rap­ports qua­li­té-prix tient souvent du lo­to. Nos conseils pour se re­pé­rer.

Dé­mys­ti­fier les ar­doises

L’ar­doise, c’est ma­gique. N’im­porte quel menu ins­crit à la craie y prend su­bi­te­ment l’al­lure d’une cui­sine sin­cère, à base de pro­duits du mar­ché. Cer­tains ne se privent pas de cette as­tuce pour rendre dé­si­rables des plats juste as­sem­blés ou ré­chauf­fés.

Fuir les cartes à ral­longe

Pour des rai­sons éco­no­miques, il est im­pos­sible qu’un res­tau­ra­teur puisse gé­rer la quan­ti­té de pro­duits frais cor­res­pon­dant à une longue carte. Lors­qu’en plus elle aligne aus­si bien des fruits de mer, du chi­li con carne, du confit de canard que des piz­zas, mieux vaut al­ler voir ailleurs.

Pis­ter les in­fos sur les four­nis­seurs

Lé­ga­le­ment, seule l’ori­gine des viandes bo­vines doit être in­di­quée par le res­tau­ra­teur. Cer­tains en font beau­coup plus en in­di­quant sur la carte le nom de leurs four­nis­seurs. S’ils re­ven­diquent une «côte de porc d’Eric Os­pi­tal», ou des «épi­nards d’An­nie Ber­tin», ils sont en me­sure de le prou­ver fac­tures à l’ap­pui. A re­pé­rer aus­si, ceux af­fi­chant leur adhé­sion à des dé­marches ré­gio­nales va­lo­ri­sant les pro­duc­teurs lo­caux comme la charte «Sa­veurs Pa­ris Ile-de-France».

Re­pé­rer les pro­duits de sai­son

Un res­tau­ra­teur sou­cieux de cui­si­ner mai­son pré­fé­re­ra se concen­trer sur quelques plats ins­pi­rés par les pro­duits de sai­son et re­nou­ve­ler sa carte souvent. Des plats à base de co­quilles SaintJacques en plein mois d’été ou des as­perges en plein hi­ver ont de bonnes chances de sor­tir du congé­la­teur.

Jau­ger l’em­pla­ce­ment

Il est re­la­ti­ve­ment rare de trou­ver une bonne adresse dans un lieu très passant, tou­ris­tique ou in­ci­tant à pa­res­ser sur une ter­rasse om­bra­gée. L’éta­blis­se­ment y paye en gé­né­ral un loyer éle­vé l’in­ci­tant à mi­ni­mi­ser ses coûts de ma­tières pre­mières afin de dé­ga­ger une marge éle­vée. Mieux vaut donc ex­plo­rer les rues trans­ver­sales et dé­lais­ser les ar­tères trop fré­quen­tées.

Lire les vi­tro­pha­nies

Les vi­tro­pha­nies sont ces au­to­col­lants qui s’af­fichent sur les portes ou de­van­tures. Celles fai­sant ré­fé­rence à des la­bels ou des ci­ta­tions dans des guides mettent en confiance. Mais elles ne sont pas tou­jours de pre­mière fraî­cheur! Avoir été cité dans le Guide du Rou­tard 2004 a-t-il en­core du sens 10 ans plus tard?

Re­cueillir des bons avis

Les com­men­taires de clients lais­sés sur In­ter­net sont ins­truc­tifs, mais n’ou­bliez pas leur sub­jec­ti­vi­té. Cer­tains s’at­tachent plus au dé­cor ou au sou­rire du ser­veur qu’à la qua­li­té réelle de l’as­siette. La­four­chette.com recueille les avis liés à une ré­ser­va­tion ef­fec­tive. Sur d’autres sites comme res­tau­rant.mi­che­lin.fr ou tripad­vi­sor.fr, le lien avec un re­pas est dé­cla­ra­tif, amis ou fa­mille peuvent don­ner leur avis.… Re­gar­der le nombre et la date des avis est aus­si es­sen­tiel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.