DE 3,30 € À 21 €

Cuisine et Vins de France - - Dégustation -

tous les points de vente. Gé­né­reux dans le Sud et plus ten­dus le cur­seur des prix grimpe en fonc­tion de la qua­li­té du vin.

CÔTE ROAN­NAISE

DO­MAINE SÉROL, CA­BO­CHARD 2013 - 6,80 €

Le nez de miel et de fruits confits sort des ca­nons ha­bi­tuels des ro­sés. La bouche vive et ten­due con­fère un bel équi­libre au vin. L’ori­gi­na­li­té nous ren­drait presque “ca­bo­chards”, bor­nés à boire uni­que­ment des ro­sés de la Côte Roan­naise. 15/20 Au do­maine

CA­BER­NET DE SAU­MUR

LE PE­TIT SAINT VINCENT, CU­VÉE CAB 2013 - 7€

Un jo­li nez de me­ringue et de myr­tille avec de la fraise et de la fram­boise… En bouche, c’est ve­lou­té avec une belle per­sis­tance gé­né­reuse. C’est l’un des ro­sés les plus gour­mands de la Loire avec tou­jours cette fi­nale ten­due qui signe le 2013. 14/20 Au do­maine

CÔTES D’AU­VERGNE

YVAN BER­NARD, CORENT 2013 - 7€

Dans le mé­con­nu vi­gnoble au­ver­gnat, sur un pic vol­ca­nique, le Puy de Corent ne pro­duit que des ro­sés sur des pouz­zo­lanes (couches vol­ca­niques). Fruits rouges frais et vi­va­ci­té, ce ga­may signe son ter­roir, il sent bon l’été et les bar­be­cues. 13/20 Au do­maine

CÔTES DU RHÔNE

CH­TEAU DES COC­CI­NELLES 2013 - 7€

Une ma­tière dé­li­cate et franche, une jo­lie fi­nesse aro­ma­tique sur les fruits rouges. De la ron­deur et une pointe de su­cro­si­té. En ré­su­mé, un ro­sé bio et gour­mand sans être trop acide. Idéal pour plaire à une grande ta­blée, du néo­phyte à l’ama­teur. 13,5/20 Au do­maine

CÔTES DE PRO­VENCE

FA­MILLE ABEILLE 2013 - 7,50 €

Un nez tout en fi­nesse sur la pâte de fruit, avec des ef­fluves de fraise des bois. La bouche donne le change, fraîche, dé­li­cate et gour­mande avec ses notes de fruits rouges mûrs. Ce ro­sé de soif ne dé­ce­vra pas, à dé­gus­ter sur les sa­lades de l’été. 13/20 Le­clerc

VIN DE FRANCE VINCENT WILLENBUCHER,

LE RO­SÉ DE­MI-SEC - 7€ FRAN­CO PAR 24

Un ro­sé qui sort du lot, pro­duit sur le vi­gnoble de la Côte Roan­naise et du pays d’Ur­fé. Lé­ger en al­cool, presque moel­leux, sa fer­men­ta­tion a été stop­pée jus­te­ment pour conte­nir le sucre. Un fruit doux, une jo­lie pe­tite aci­di­té et du gras, sur une ma­tière fine. 15/20 Au do­maine

CÔTES DE PRO­VENCE

CH­TEAU CA­VA­LIER 2013 - 11 €

Im­plan­tée his­to­ri­que­ment dans le Bor­de­lais, la mai­son Cas­tel est pré­sente en Pro­vence de­puis le ra­chat du Châ­teau Ca­va­lier il y a quelques an­nées. Un ro­sé pro­ven­çal ty­pique où l’aci­di­té do­mine mais le fruit sur la pêche blanche et les agrumes est net. 12/20 Ni­co­las

SAN­CERRE DO­MAINE DE LA MOUS­SIÈRE,

AL­PHONSE MEL­LOT 2013 - 14 €

Par­ti­cu­liers, les ro­sés de pi­not noir ont un nez peu or­di­naire, mé­lange de fruits et de fleurs. Sa bouche pos­sède le gras in­dis­pen­sable pour ar­ron­dir les angles du mil­lé­sime. Le vin est fon­du et tendre, avec une ma­tière gé­né­reuse et une fi­nale sur la ten­sion. 16/20 Chez les ca­vistes et au do­maine

CHI­NON COULY-DUTHEIL, RE­NÉ COULY 2012 - 7,85€

A l’oeil, un ro­sé fuch­sia, presque gre­na­dine pour la gour­man­dise. La bouche ne s’y trompe pas et les fruits rouges sont très pré­sents dans le bou­quet du ro­sé ve­dette de Chi­non. La pointe de sucre ré­si­duel en fi­nale lui donne ron­deur et sua­vi­té sur un en­semble bien équi­li­bré, on en re­de­mande ! 13,5/20 Sur In­ter­net

COR­BIÈRES CH­TEAU OL­LIEUX RO­MA­NIS,

CU­VÉE CLAS­SIQUE 2013 - 7,95 €

Les Cor­bières, grand ter­roir de rouges, signent aus­si de fins ro­sés. D’une cou­leur pâle peu com­mune, l’as­sem­blage de ce­lui-ci donne des par­fums d’agrumes et de fruits rouges, une bouche char­nue et cor­se­tée par les pe­tits ta­nins dé­li­cats du mour­vèdre. 15/20 Chez les ca­vistes et au do­maine

TAVEL CH­TEAU D’AQUERIA

LES ESPERELLES D’AQUERIA 2013 - 9€

Ele­vé au rang de Cru pour la qua­li­té de ses ro­sés, Tavel n’en pro­duit que des ty­pés. Le nez de ce­rise et de fraise rap­pelle les rouges rho­da­niens, la bouche est ser­tie de ta­nins fon­dus mais fermes. Un vrai ro­sé de table, sur une viande grillée ou du pe­tit gi­bier. 13/20 Le­clerc, Au­chan

CÔTES DE PRO­VENCE DO­MAINE DE LA MA­DRAGUE,

CU­VÉE CHAR­LOTTE 2013 - 10 €

La cou­leur pâle de ce ro­sé pro­ven­çal est une pro­messe. Fin, dé­li­cat et bien struc­tu­ré, il sé­duit par sa fraî­cheur, son am­pli­tude et ses arômes de fruits frais. La Ma­drague a tout pour de­ve­nir une star : de jo­lies formes et un nom pré­des­ti­né. 15/20 Fran­prix, Spar et sur In­ter­net

BOUR­GUEIL RO­SÉ

DO­MAINE BRE­TON, LA RI­TOUR­NELLE 2013 - 10 €

En bio et bio­dy­na­mie, les Bre­ton veulent ex­traire le meilleur de leur ter­roir. Qua­si-confidentiel, de belle ex­pres­sion, leur ro­sé est aty­pique. Frais et rond avec des notes aci­du­lées d’agrumes, il se­ra La Ri­tour­nelle de votre été avec une sa­lade de fraises. 15/20 Au do­maine

CO­TEAUX DE L’AR­DÈCHE

CH­TEAU DE LA SELVE, L’AU­DA­CIEUSE 2013 - 14,60 €

Une cu­vée qua­si-confi­den­tielle au tem­pé­ra­ment vif. Bien équi­li­bré, ce vin d’ini­tié al­lie sub­ti­li­té et puis­sance. La note crayeuse évoque son ter­roir. Les su­distes n’ont qu’à bien se te­nir, avec L’Au­da­cieuse, l’Ar­dèche de­vient terre de grands ro­sés. 17/20 Au do­maine

CÔTES DU ROUS­SILLON

MAS AMIEL, AL­TAÏR RO­SÉ 2013 - 15,50 €

C’est la cu­vée ro­sée luxe d’Anne et Oli­vier De­celle, elle coiffe Le Plai­sir, l’autre ro­sé, au po­teau du charme en 2013. Plus gé­né­reuse, un nez de ré­glisse et d’anis, une fin de bouche sur les fruits mûrs, elle fe­ra ai­mer le ro­sé à tous les ama­teurs de vin. 16/20 Chez les ca­vistes et au do­maine

VIN DE FRANCE

DO­MAINE DE LA BÉGUDE, L’IR­RÉ­DUC­TIBLE 2013 - 20 €

Gour­mand, fin et si dif­fé­rent des ha­bi­tuels ro­sés pro­ven­çaux, l’Ir­ré­duc­tible est vi­neux, in­tense et puis­sant. Sa struc­ture tan­nique s’al­lie à la ron­deur, sur une fi­nale épi­cée. Il n’a pas le droit à l’AOP Ban­dol… Trop puis­sant, trop ro­sé, trop gour­mand… 16/20 Au do­maine

PA­LETTE CH­TEAU HEN­RI BONNAUD,

QUIN­TES­SENCE 2012 - 20,50 €

Une fois de plus, Sté­phane Spitz­glous tire la quin­tes­sence de son ter­roir unique. Un beau nez sur la pâte de coing, ori­gi­nal et frais en bouche, équi­libre entre mi­né­ra­li­té et gras. La fi­nale épi­cée (ré­glisse) montre la par­faite maî­trise de l’éle­vage en bar­rique. 17/20 Au do­maine

BAN­DOL CH­TEAU DE PI­BAR­NON 2013 - 21 €

Un ro­sé vi­neux, presque ani­mal, proche d’un rouge, as­sor­ti d’un tou­cher de bouche à la fois ve­lou­té et gé­né­reux, d’une dou­ceur louable dans ce mil­lé­sime. Gre­nache et cin­sault sont as­sem­blés pour un vin lé­gè­re­ment épi­cé, bien gras avec de beaux amers pré­cis en fi­nale. 17/20 Chez les ca­vistes et au do­maine

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.