Fé­lix, L’AUTRE GA­GNAIRE

Cuisine et Vins de France - - Jeune Talent - Texte : Em­ma­nuel Ru­bin

Fils du grand Pierre Ga­gnaire, Fé­lix se fait un pré­nom dans les

charmes de la dis­cré­tion. Le temps d’un bis­trot et sans ego.

Comme

il est des ga­mins de la balle, il est des en­fants de la cas­se­role. Fé­lix Ga­gnaire est par­mi ceux-là mais avec, en prime, ce ha­sard du des­tin, moi­tié poi­son, moi­tié pri­vi­lège qui, par la gloire d’un père, vous es­tam­pille “fils de”. Fé­lix est le ca­det de Pierre, fi­gure de proue du mi­lieu, star aus­si “mi­che­li­ni­sée”que mé­dia­tique. Rien qu’à dire Ga­gnaire, le grand pe­tit monde de la gas­tro­no­mie se fixe au garde-à-vous du res­pect et de l’ad­mi­ra­tion. Au­tant avouer qu’avec pa­reil pa­tro­nyme, pas fa­cile d’ajus­ter la toque et de se tailler un pré­nom. Voi­là peut-être pour­quoi Fé­lix a pris le temps avant de lan­cer sa pre­mière af­faire, l’au­tomne der­nier, du cô­té de Lyon, non loin de ce Saint-Etienne qui vit pro­pul­ser son pa­ter, dans les an­nées 1980, au fir­ma­ment cu­li­naire. Pour le reste, tout l’in­verse. Fé­lix opère, à sa ma­nière, dis­crète et buis­son­nière. Son père est un grand cui­si­nier, lui a choi­si la pâ­tis­se­rie. Ap­prise “chez papa” avant de pour­suivre en Corse et au Luxem­bourg. Son père or­chestre des tables ma­jus­cules, lui pré­fère le temps du bis­trot. Son père fait corps avec les four­neaux, lui pré­fère la salle “pour le contact avec le client.” Son père creuse l’idée d’une cui­sine en beaux-arts, vin­di­ca­tive, par­fois ico­no­claste, lui mise sur des assiettes dis­po­nibles, li­sibles, d’une ori­gi­na­li­té tem­pé­rée mais tou­jours dans l’élan (cham­pi­gnons de Pa­ris, maïs, had­dock fu­mé, pou­let en cra­pau­dine, sauce diable, tarte aux figues, si­rop ro­sé) qu’il pro­pose dans son bis­trot Sauf Im­pré­vu. Son père court à tra­vers le monde et après les hor­loges, lui prend le temps d’une table à di­men­sion peut-être plus hu­maine. Don­nant le meilleur d’elle-même à l’heure du dé­jeu­ner mais fer­mé le week-end. His­toire de grat­ter la basse avec son groupe car si son père est un fou de jazz, lui pré­fère le rock. Me­nu le mi­di à 21 €.

De­vant le bis­trot Sauf

Im­pré­vu, Viy­tau­tas Jan­ku­nas, le chef, aux cô­tés de Fé­lix Ga­gnaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.