L’ana­nas

Cuisine et Vins de France - - Marché De Saison - Pho­tos : Laurent Rou­vrais - réa­li­sa­tion et stylisme : Ca­the­rine Ma­da­ni - re­cettes : Irène Kar­sen­ty - textes : Ca­the­rine Ger­bod

Avec son plu­met unique, ce fruit s’est ba­na­li­sé mais il reste in­com­pa­rable de gour­man­dise lor­qu’il est frais plu­tôt qu’en boîte.

Par­fum en­voû­tant

Ch­ris­tophe Co­lomb a dé­cou­vert l’Amé­rique mais aus­si l’ana­nas ! C’était en 1493 à la Gua­de­loupe. Au XVIe siècle, il est chic de le culti­ver sous serre en Hol­lande, en Grande-Bre­tagne et en France. Mais pour fai­ree face à la de­mande tou­jours plus grande e au fil des siècles, il est sur­tout im­por­té. é. La baisse des coûts du trans­port l’a a ren­du plus ac­ces­sible de­puis une trenn­taine d’an­nées mais il garde son ima­gege de pro­duit plai­sir. Il est même de­ve­nu­nu un peu snob, pré­fé­rant voya­ger en avio­non pour ne par­tir que lorsque sa ma­tu­ri­té ité est à point. Son prix est plus éle­vé queue s’il ar­rive par ba­teau à l’is­su d’un voyage age beau­coup moins coû­teux mais plus long. ng. Comme il s’en pro­duit aus­si bien à l’île Mau­rice, à la Réunion, en Afrique du Sud, au Ke­nya, en Aus­tra­lie, au Bré­sil, ésil, en Afrique de l’Ouest et en Amé­rique que du Sud, on en trouve toute l’an­née. Les pe­tits queen ou vic­to­ria, su­crés et ju­teux,eux, sont vendus sur­tout de dé­cembre à fé­vrier. vrier. La va­rié­té la plus cou­rante est le cayenne. Il af­fiche 2 à 4 kg et une chair ju­teuse et aci­du­lée.

Bien le choi­sir

Il doit être bien lourd et odo­rant. Une feuille qui se dé­tache fa­ci­le­ment de la queue est aus­si un bon in­dice. Ce fruit du so­leil n’aime pas le froid : conser­vez-le à tem­pé­ra­ture am­biante et em­bal­lez-le dans du pa­pier pour ac­cé­lé­rer sa ma­tu­ri­té. Il a le pou­voir de faire mû­rir les fruits qui le cô­toient. En­vi­ron 2,50 € l’ana­nas ba­teau, 6-7 € l’ana­nas avion.

Cô­té dié­té­tique

Sa ré­pu­ta­tion de man­ger les graisses est due à la pré­sence de bro­mé­laïne. Il ap­porte 52 kcal aux 100 g. C’est une bonne source de vi­ta­mine C et de pro­vi­ta­mine A. Il ap­porte une di­ver­si­té de mi­né­raux dont du man­ga­nèse.

Cô­té­Cô vins

En ddes­sert très su­cré, l’ana­nas ap­pré­cie­pré des vins li­quo­reux : sau­ternes,tern mon­ba­zillac, ju­ran­çon, pa­che­renc-du-vic-bilh,che li­quo­reux de Loire,Loir Ven­danges tar­dives d’Al­sa­ce­sac mais aus­si les vins doux na­tu­rel­sture à base de mus­cat… Et rien de ttel qu’un rhum vieux avec un des­sertdes ca­ra­mé­li­sé. Sur les plats sa­lés,sa­lé un vou­vray de­mi-sec ou un al­sace-pi­no­tal­sa gris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.