L'ac­cès aux soins pour tous

De Ligne en Ligne - - Édito | Sommaire - Lo­ren­zo Weiss, Bpi

Que sont l'aide mé­di­cale de l'état (AME), l'aide au paie­ment d'une com­plé­men­taire san­té (ACS) ? Quelle dif­fé­rence entre la cou­ver­ture ma­la­die uni­ver­selle (CMU) et la CMU com­plé­men­taire (CMU-C) ? Y ai-je droit ? Comment en bé­né­fi­cier ? Au­tant de ques­tions aux­quelles vous pour­rez avoir des ré­ponses per­son­na­li­sées au cours d'un en­tre­tien in­di­vi­duel et gra­tuit avec un(e) in­ter­ve­nant(e) de l'as­so­cia­tion Mi­gra­tions San­té.

Mi­gra­tions San­té se pré­oc­cupe de­puis sa créa­tion en 1970 de l’état de san­té des tra­vailleurs étran­gers. Ce­pen­dant, la per­ma­nence qui a lieu à la Bpi est ou­verte à toutes les per­sonnes dé­si­reuses d’in­for­ma­tions et qui ont be­soin d’aide pour ef­fec­tuer des dé­marches concer­nant l’ac­cès aux soins de san­té.

Ce jeu­di, une jeune doc­to­rante ve­nue étu­dier à la Bpi en pro­fite pour se ren­sei­gner sur la com­plé­men­taire san­té. Elle ap­prend que ses res­sources dé­passent le pla­fond au­to­ri­sé par la Sé­cu­ri­té so­ciale pour ob­te­nir L’ACS, mais Me­ryem, in­ter­ve­nante de Mi­gra­tions San­té, lui four­nit la liste des mu­tuelles qui res­pectent la charte dé­fi­nie avec les pou­voirs pu­blics. L’agence ré­gio­nale de san­té est d’ailleurs un des prin­ci­paux fi­nan­ceurs de Mi­gra­tions San­té.

Me­ryem re­çoit en­suite une Co­lom­bienne qu’elle suit de­puis plu­sieurs mois. Celle-ci a pré­sen­té sa carte vi­tale chez un mé­de­cin alors que ses droits ont ex­pi­ré. Me­ryem lui ex­plique que dans l’at­tente de l’ob­ten­tion de L’AME, elle peut, si elle est ma­lade, se pré­sen­ter aux Per­ma­nence d’ac­cès aux soins de san­té (PASS) de cer­tains hô­pi­taux, où elle n’au­ra pas à avan­cer les frais de consul­ta­tion.

Puis, une Phi­lip­pine vient ac­com­pa­gner deux per­sonnes qui veulent de­man­der L’AME et dont elle se fait l’in­ter­prète. L’in­ter­ve­nante de Mi­gra­tions San­té vé­ri­fie leurs dos­siers et leur donne la liste des pièces man­quantes. L’ac­com­pa­gna­trice, quant à elle, a pu bé­né­fi­cier d’in­for­ma­tions sur le por­tail Ame­li.fr. et d’une aide pour ou­vrir un compte sur son smart­phone. Les tech­no­lo­gies nu­mé­riques sont au­jourd’hui in­con­tour­nables pour com­mu­ni­quer avec les ad­mi­nis­tra­tions. En­core faut-il sa­voir les uti­li­ser ; Me­ryem se tient à votre dis­po­si­tion pour vous gui­der.

Bon à sa­voir ! Per­ma­nences gra­tuites les deuxièmes jeu­dis du mois de 14 h à 18 h, Es­pace Vie pra­tique, Ni­veau 1

Mi­gra­tions San­té ap­porte aux mi­grants, aux ré­fu­giés et à leur fa­mille, une aide à l’ac­cès aux soins et aux droits pour une meilleure in­té­gra­tion. L’as­so­cia­tion dé­ve­loppe des ac­tions de proxi­mi­té, de for­ma­tion et d’in­for­ma­tion : per­ma­nences d’orien­ta­tion so­cio-sa­ni­taire ; ac­com­pa­gne­ment vers le sys­tème de san­té ; per­ma­nences d’écoute psy­cho­lo­gique, so­cio­ju­ri­dique ; for­ma­tion de per­sonnes re­lais dans le do­maine de la san­té ; in­for­ma­tion sur les ma­la­dies, les trai­te­ments, la pré­ven­tion ; in­ci­ta­tion et mise en place de dé­pis­tages, etc.

mi­gra­tion­sante.org

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.