AN­GÉ­LIQUE DE SAINT-EXU­PÉ­RY : « UN CH­TEAU AU FÉMININ »

Detours en France - - À Partir De _ Sarlat -

De­puis sa chambre d’en­fant de Bé­ze­nac, elle contem­plait la sil­houette de Milandes. « Ça me fai­sait rê­ver ! », sou­ri­telle. Sa mère achète le châ­teau en 2001 et An­gé­lique de Saint-exu­pé­ry se charge de le restaurer, de le mettre en va­leur pour ac­cueillir le pu­blic, tout en ima­gi­nant, au sein des dif­fé­rentes pièces, une scé­no­gra­phie dé­diée à la mé­moire de Jo­sé­phine Ba­ker – elle a même re­trou­vé ses robes. Amou­reuse des Milandes, la jeune femme vient d’inau­gu­rer les nou­veaux jardins. « Ils ont été réa­li­sés à l’ori­gine au dé­but du xxe siècle pour la femme de l’in­dus­triel et pro­prié­taire Charles-au­guste Cla­ve­rie. Ce châ­teau qui a été construit pour une femme d’ailleurs, l’épouse de Fran­çois de Cau­mont, sei­gneur de Castelnaud, est très féminin. Il y a quelque chose de doux dans sa sil­houette, des tours fines, pas de meur­trière… Il est dé­nué de son as­pect guer­rier et c’est ce­la peut-être qui avait sé­duit Jo­sé­phine. » An­gé­lique de Saint-exu­pé­ry ac­cueille des éco­liers au prin­temps au châ­teau, comme si elle per­pé­tuait le rêve de la « Vé­nus d’ébène ».

des en­fants bour­siers du monde… Hé­las, elle n’au­ra pas le temps. La chute fut vrai­ment ter­rible. »

LE RÊVE BRISÉ

L’his­toire se ter­mine mal, Jo­sé­phine dé­pense sans comp­ter pour son do­maine et son châ­teau – sa salle de bains était mou­lée dans de la pâte de verre de Mu­ra­no avec in­crus­ta­tions d’or. Elle est bien­tôt rui­née. « Elle avait plus de 100 em­ployés ! Il faut dire qu’elle a aus­si été abu­sée par des ar­ti­sans du coin pas très hon­nêtes vis-à-vis d’elle, ils de­vaient la ju­ger fri­vole, lé­gère… On ra­conte que cer­tains ar­ri­vaient à vé­lo le ma­tin, et re­par­tait en voi­ture le soir… », ra­conte An­gé­lique de Sain­texu­pé­ry. Jo­sé­phine Ba­ker se fait bien­tôt pous­ser dehors au nom de ses créan­ciers. Dans les jour­naux, on la dé­couvre ré­sis­ter à l’ex­pro­pria­tion sur les marches du châ­teau, star dé­chue en pei­gnoir de bain. Bri­gitte Bar­dot, Fi­del Cas­tro ou de Gaulle fe­ront tout pour la sau­ver au fil des an­nées. En vain. Ex­pul­sée en 1969, elle s’ins­tal­le­ra à Ro­que­brune sur la Côte d’azur, avec l’aide de Grace de Mo­na­co. Si loin de son uto­pique vil­lage « arc-en-ciel ».

Jo­sé­phine Ba­ker, son ma­ri Jo Bouillon et leurs en­fants pris en pho­to devant le châ­teau des Milandes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.