FAIS COMME L’OI­SEAU…

Detours en France - - Détours En France -

Après tout, ça sonne comme une évi­dence, on ne pho­to­gra­phie bien que ce que l’on aime, non ? Ce­la, Jé­rôme Houyvet l’a, de­puis belle lu­rette, par­fai­te­ment com­pris. Pho­to­graphe na­tif et ré­sident de Bar­fleur, un port lo­vé à la pointe nord-est de la pres­qu’île du Cotentin et digne de figurer au pal­ma­rès des plus pho­to­gé­niques du monde, l’ar­tiste y est at­ta­ché telle la ber­nique à son ro­cher. Mais, même les plus grandes his­toires d’amour exigent que l’on prenne par­fois un peu de hau­teur avec son quo­ti­dien. De la hau­teur, une dis­tance es­sen­tielle avec l’ob­jet de sa pas­sion, pour mieux la vivre, voi­là une at­ti­tude de sa­gesse qui a en­traî­né le pho­to­graphe à s’en­vo­ler, pa­ra­mo­teur san­glé à l’échine, « comme un ap­pel à vous dé­chi­rer l’âme, une pro­messe de mondes à conqué­rir » (Mi­chel Le Bris). Le ter­rain d’aven­tures de cet Icare de la plaque sen­sible est ce­lui de son en­fance : la baie du Mont-saint-mi­chel, la côte des Havres, le cap de la Hague, le val de Saire, les îles, celles de Chau­sey, de Ta­ti­hou, des Écré­hou… Ce Vol au-des­sus de la grande baie du Mont-saint-mi­chel plane à la re­cherche de ces fu­gaces mo­ments de grâce, lorsque la lu­mière sculpte les re­liefs, prend un cou­rant as­cen­dant pour mieux en dé­coudre avec l’our­let des côtes, frôle la crête des vagues lorsque la ma­rée em­plie la baie ou mé­ta­mor­phose la to­po­gra­phie de l’ar­chi­pel de Chau­sey.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.