HER­VÉ VINCENT

LE BÂTISSEUR CONVERGENT

Detours en France - - La Confluence -

Les deux im­meubles d’ha­bi­ta­tions qu’il a conçus sym­bo­lisent l’in­no­va­tion et la mixi­té mises en oeuvre par le pro­jet de la Con­fluence. Face au Bas­sin nau­tique, l’en­semble Saône Park est un des pre­miers îlots à avoir été li­vrés, en 2010. « On a cher­ché à in­té­grer dans un im­meuble col­lec­tif les qua­li­tés d’une mai­son in­di­vi­duelle. Ici, les du­plex et les sim­plex sont tous dif­fé­rents et pos­sèdent des bel­vé­dères et des ter­rasses par­ta­gés », ex­plique Her­vé Vincent, ar­chi­tecte.

La proxi­mi­té avec les bords de Saône et la col­line de Sainte-foy a été prise en compte : « Le sou­bas­se­ment en ga­bion (ca­sier) de ga­lets et de verre rap­pelle les berges, alors que la cou­leur évoque celle de la col­line. » Dans cet en­semble, ha­bi­tants des lo­ge­ments premium en front de darse et ceux des ap­par­te­ments so­ciaux si­tués en re­trait, pé­nètrent par un ac­cès com­mun, sym­bole de mixi­té. L’autre im­meuble de lo­ge­ments si­gné Her­vé Vincent (avec l’au­tri­chien Her­mann Kauf­mann), l’es­cale, est une sorte de pro­to­type éco­lo-du­rable: « Nous avons uti­li­sé des ma­té­riaux bio­sour­cés, avec une os­sa­ture en bé­ton, une en­ve­loppe en bois iso­lé et une “peau” vi­trée. Toutes les par­ties com­munes ont été mises à l’ex­té­rieur. C’est un bâ­ti­ment où, sans chauf­fage, il ne fait ja­mais moins de 21 °C et, sans cli­ma­ti­sa­tion, ja­mais plus de 26 °C. Il est à éner­gie pas­sive et ne consomme presque rien », se fé­li­cite son concep­teur. Ce que lui a ap­por­té sa par­ti­ci­pa­tion au pro­jet Con­fluence ? « D’être ima­gi­na­tif et de pou­voir ap­pli­quer ce sur quoi on tra­vaille de­puis la créa­tion de notre agence en 1985. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.