Dis­cu­tez du pro­jet avec un conseiller en évo­lu­tion pro­fes­sion­nelle

Dossier Familial - - VIE PRO # CARRIÈRE - Oli­vier PHE­LIP Di­rec­teur gé­né­ral ad­joint d’uni­for­ma­tion

Pour une for­ma­tion courte et hors du temps de tra­vail, en an­glais ou en bu­reau­tique par exemple, les sa­la­riés sont en me­sure de gé­rer la de­mande en toute au­to­no­mie. Si le pro­jet est plus am­bi­tieux, dans le cas d’une for­ma­tion di­plô­mante no­tam­ment, ou que les 150 heures ne suf­fisent pas, un tra­vail de co­cons­truc­tion avec l’em­ployeur s’im­pose. Même si le pro­jet ne cor­res­pond pas à ses be­soins, il peut le ju­ger op­por­tun pour sa ges­tion d’ef­fec­tif ou en vue d’une mo­bi­li­té in­terne ou ex­terne, et sug­gé­rer des pistes d’abon­de­ment par le biais du plan de for­ma­tion. Avant de lui en par­ler, dis­cu­tez du pro­jet avec un conseiller en évo­lu­tion pro­fes­sion­nelle. C’est gra­tuit (mon-cep.org) !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.