In­ter­agir avec des étu­diants est source d’en­ri­chis­se­ment

Fran­çois MALBEZIN Gra­phiste et ty­po­graphe in­dé­pen­dant, en­sei­gnant à l’ins­ti­tut su­pé­rieur cou­leur image de­si­gn (Is­cid, uni­ver­si­té de Tou­louse)

Dossier Familial - - AVOIR DES PROJETS # ENSEIGNEMENT -

J’ai com­men­cé à don­ner des cours de ty­po­gra­phie à l’is­cid il y a plus de dix ans. Au­jourd’hui, je dis­pense une cen­taine d’heures de cours par an­née uni­ver­si­taire et di­rige des ate­liers pour des étu­diants de li­cence et mas­ter. En­sei­gner de­mande pas mal de tra­vail, sur­tout au dé­but pour pré­pa­rer les cours et, fi­nan­ciè­re­ment, ce n’est pas très ré­mu­né­ra­teur. Mais l’échange avec les étu­diants est très en­ri­chis­sant d’un point de vue per­son­nel et pro­fes­sion­nel. En tant que créa­tif, j’y trouve l’oc­ca­sion de me re­mettre en ques­tion et de ré­flé­chir sur mon mé­tier. J’es­saie de faire en sorte que mes étu­diants aient des têtes bien faites pour qu’ils de­viennent à leur tour de bons créa­tifs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.