HIS­TO­RIQUE

DSI - - [DDG CLASSE HOBART] SPÉCIFICATIONS -

Au mi­lieu des an­nées 2000, l’aus­tra­lie lance la com­pé­ti­tion SEA 1400 (qui de­vient en­suite SEA 4000) afin de rem­pla­cer ses fré­gates an­ti­aé­riennes de la classe Ade­laide. C’est Na­van­tia qui est sé­lec­tion­né et trois bâ­ti­ments sont com­man­dés en 2007 en vue d’une construc­tion mo­du­laire (31 blocs par na­vire) sur place. La qua­trième uni­té, pré­vue en op­tion, ne se­ra pas mise en chantier. La tête de classe est mise sur cale en sep­tembre 2012 pour être ad­mise au ser­vice ac­tif, avec re­tard du fait d’er­reurs de construc­tion, le 22 sep­tembre 2017. Le Bris­bane est quant à lui mis sur cale en fé­vrier 2014 et le Syd­ney en no­vembre 2015. Si les Ho­bart sont dé­ri­vées des Al­va­ro de Ba­zan es­pa­gnoles, elles s’en dis­tinguent sur plu­sieurs points. Leur pro­pul­sion est plus puis­sante, ce qui se tra­duit ex­té­rieu­re­ment par une che­mi­née avant lé­gè­re­ment dif­fé­rente (à l’ins­tar de la F-105 es­pa­gnole) et dont la si­gna­ture ther­mique a été ré­duite.

Elles bé­né­fi­cient éga­le­ment de sys­tèmes ra­dars se­con­daire et ESM plus avan­cés, ain­si que d’une an­tenne so­nar re­mor­quée, en plus du so­nar de coque. Leur Ae­gis est éga­le­ment plus évo­lué de ma­nière na­tive (SPY-1D(V), op­ti­mi­sé pour la lutte lit­to­rale, au lieu du SPY-1D). Si elles conservent un ar­me­ment sem­blable à ce­lui des bâ­ti­ments es­pa­gnols (48 si­los ver­ti­caux Mk41, 8 mis­siles Har­poon), elles sont éga­le­ment do­tées en sus d’un CIWS Pha­lanx et de deux ca­nons de 25 mm et elles re­çoivent le Mod.4 du ca­non Mk45 de 127 mm. Leurs ca­pa­ci­tés aé­ro­nau­tiques sont en re­vanche in­chan­gées. Do­tés d’une pro­pul­sion op­ti­mi­sée pour la ré­duc­tion de la si­gna­ture so­nore et d’une ar­chi­tec­ture fur­tive, les Ho­bart sont sus­cep­tibles d’évo­luer dans le temps (voir ci-contre).

Le Ho­bart au cours de ses essais à la mer. (© AWD Alliance)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.