Évo­lu­tions et dé­bats

DSI - - VEILLES STRATÉGIQUES -

Alors que le pro­chain som­met de L’OTAN doit se te­nir en juillet à Bruxelles, plu­sieurs évo­lu­tions sont d’ores et dé­jà at­ten­dues. C’est no­tam­ment le cas dans le do­maine na­val, où un nou­veau com­man­de­ment al­lié pour l’at­lan­tique va voir le jour. Il se­rait pla­cé sous la tu­telle de l’al­lied Com­mand Trans­for­ma­tion. Concrè­te­ment, il s’agit donc d’un re­tour au Su­preme Al­lied Com­man­der At­lan­tic (SACLANT), ac­tif de 1953 à 2003 et qui était spé­ci­fi­que­ment char­gé des opé­ra­tions dans l’at­lan­tique. L’évo­lu­tion fait suite à une plus grande ac­ti­vi­té de la Rus­sie en mer, consi­dé­rée comme la plus éle­vée de­puis la fin de la guerre froide. Cette évo­lu­tion se double éga­le­ment d’un chan­ge­ment dans la struc­ture de force amé­ri­caine, avec la re­mise sur pied de la IIE Flotte, qui avait été dis­soute en 2011, et qui se­ra éga­le­ment ba­sée à Nor­folk. Un autre Joint Forces Com­mand se­ra éta­bli à Ulm et consti­tue, en fait, la mon­tée en puis­sance du quar­tier gé­né­ral mul­ti­na­tio­nal qui y est dé­jà ac­tif. Les deux nouveaux com­man­de­ments né­ces­si­te­ront l’af­fec­ta­tion de 1 200 per­sonnes sup­plé­men­taires.

Des ta­bous sont éga­le­ment ap­pe­lés à tom­ber. La Po­logne a ain­si ou­ver­te­ment de­man­dé à ce que des forces amé­ri­caines soient po­si­tion­nées de ma­nière per­ma­nente sur son ter­ri­toire et est prête, pour ce faire, à par­ti­ci­per à leur fi­nan­ce­ment à hau­teur de 2 mil­liards de dol­lars. Cette évo­lu­tion se pro­duit ce­pen­dant dans un contexte spé­ci­fique, alors no­tam­ment que l’ita­lie, après la Hon­grie et la Ré­pu­blique tchèque, pour­rait chan­ger de po­si­tion­ne­ment à l’égard de la Rus­sie. Dans le même temps, la mise en place de bar­rières doua­nières par les États-unis est de na­ture à nour­rir les ten­sions trans­at­lan­tiques, bien que le se­cré­taire amé­ri­cain à la Dé­fense s’en dé­fende. L’al­liance at­lan­tique est d’au­tant plus sous ten­sion que les États-unis se sont mon­trés très cri­tiques à l’égard du sous-in­ves­tis­se­ment au­quel conti­nuent d’adhé­rer plu­sieurs membres de L’OTAN, mais aus­si

alors que toute la lu­mière n’a pas été faite sur les liens de proches de Do­nald Trump avec Mos­cou.

En ma­tière de sous-in­ves­tis­se­ment, aux pro­grès réa­li­sés par la plu­part des États membres s’ajoutent un cer­tain nombre d’in­con­nues. La Bel­gique en­ten­dait ain­si réa­li­ser la sé­lec­tion de son nou­vel ap­pa­reil de com­bat avant le som­met, en gage de bonne vo­lon­té, avant de re­por­ter son choix à oc­tobre. Dans le même temps, les in­quié­tudes au­tour du main­tien de son pro­gramme d’ar­me­ment par la Bul­ga­rie semblent le­vées, le Par­le­ment ap­prou­vant l’achat de 16 ap­pa­reils de com­bat et de 150 blin­dés le 8 juin. Au-de­là, d’autres États n’at­tei­gnant pas le seuil des 2 % du PIB af­fec­tés au bud­get de dé­fense peuvent avoir des stra­té­gies in­té­res­santes. C’est le cas du Luxem­bourg, qui se pro­file, à son ni­veau, comme une puis­sance aé­ro­spa­tiale. Après l’ac­qui­si­tion d’un A400M – qui de­vrait être li­vré en 2020 – et l’achat conjoint avec les Pays-bas de deux A330MRTT, le Grand-du­ché s’est po­si­tion­né sur le spa­tial. Après l’achat et le lan­ce­ment le 31 jan­vier 2018 d’un sa­tel­lite de com­mu­ni­ca­tion mis à dis­po­si­tion des al­liés, il de­vrait en ache­ter un deuxième, de té­lé­dé­tec­tion, qui se­rait lan­cé en 2020.

Plus lar­ge­ment, la ques­tion de la dis­po­ni­bi­li­té est pré­gnante. Les mi­nistres de la Dé­fense ont ain­si lan­cé au cours d’une réu­nion le plan « des quatre 30 » qui doit per­mettre d’aug­men­ter les vo­lumes de forces ef­fec­ti­ve­ment dis­po­nibles. En l’oc­cur­rence, il s’agit de pou­voir mo­bi­li­ser 30 ba­taillons, 30 es­ca­drons et 30 bâ­ti­ments en 30 jours. Il porte sur 30 000 troupes et 300 avions. La me­sure, qui in­tègre le cadre plus large de la ré­as­su­rance, reste ce­pen­dant à concré­ti­ser… ce qui pose de­re­chef la ques­tion du fi­nan­ce­ment des forces.

Le siège de la SES, à Betz­dorf. La com­pa­gnie est en charge des deux sa­tel­lites luxem­bour­geois. (© SIP/ULI Fie­litz)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.