HIS­TO­RIQUE

DSI - - SPÉCIFICATIONS [LEONARDO LYNX WILDCAT] -

À par­tir du mi­lieu des an­nées 1990, Londres en­tame une ré­flexion au­tour du rem­pla­ce­ment des Lynx uti­li­sés par l’ar­my Air Corps et la Royal Na­vy, qui dé­bouche sur le pro­gramme Fu­ture Lynx, conduit par Agus­ta­west­land, as­so­cié à Thales (avio­nique). Des re­tards dus à la pla­ni­fi­ca­tion bud­gé­taire im­posent un re­cul du pre­mier vol à no­vembre 2009, et une en­trée en ser­vice en août 2014 (ar­mée) et mars 2015 (ma­rine). La confi­gu­ra­tion du Wild­cat est proche de celle du Lynx qu’il rem­place, la poutre de queue étant tou­te­fois re­des­si­née, tout comme le nez de l’ap­pa­reil. Ce­pen­dant, 95 % des com­po­sants dif­fèrent. La cel­lule est plus lé­gère et la mo­to­ri­sa­tion, contrô­lée par FADEC, est adap­tée aux condi­tions hot and high. Plus puis­sante, elle per­met d’ac­croître d’une tonne la masse maxi­male au dé­col­lage. L’ap­pa­reil est donc de la classe des 6 tonnes. Les échap­pe­ments sont op­ti­mi­sés pour une di­lu­tion des flux chauds, tan­dis que le ro­tor prin­ci­pal dis­pose d’un sys­tème de re­pliage des pales. Le cock­pit est in­té­gra­le­ment re­vu, avec une ins­tru­men­ta­tion comp­tant quatre écrans mul­ti­fonc­tions, com­pa­tibles avec l’usage de ju­melles de vi­sion noc­turne.

Les ver­sions ter­restre (AH1) et ma­ri­time (HM2) sont toutes deux do­tées d’un train tri­cycle. Les ma­chines sont si­mi­laires, mais dif­fèrent par l’avio­nique de mis­sion et l’ar­me­ment. Le HM2 em­barque ain­si un ra­dar AESA Seas­pray 7000E po­si­tion­né sous le nez et une boule op­tro­nique MX15D qui le rend utile pour les mis­sions an­ti­na­vires (mis­siles lé­gers Mart­let/lmm ; Sea Ve­nom) et d’éclai­rage. Ils sont équi­pés de sys­tèmes ESM et la ver­sion ex­port peut re­ce­voir une liai­son de don­nées. Si les ap­pa­reils bri­tan­niques ne sont pour l’ins­tant pas do­tés d’un so­nar trem­pé ou de liai­sons de don­nées, les sud-co­réens re­çoivent un Thales FLASH, en plus de bouées acous­tiques. Ils sont donc plei­ne­ment aptes à la lutte ASM. Les AH1 ter­restres sont quant à eux af­fec­tés à des mis­sions de re­con­nais­sance, uti­li­taires et de trans­port lé­ger. Jus­qu’à six pas­sa­gers peuvent être trans­por­tés en ca­bine, un trans­port de charge sous élingue étant pos­sible. Éga­le­ment do­tés d’une boule op­tro­nique, ils re­çoivent, comme les HM2, des dé­tec­teurs d’alerte ra­dar cou­plés à des lance-leurres. Les deux ver­sions peuvent éga­le­ment être ar­mées de mi­trailleuses de sa­bord.

Un Wild­cat AH1, mon­trant l’ar­chi­tec­ture ex­té­rieure de la mo­to­ri­sa­tion. (© Crown Co­py­right)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.