J’ai tes­té pour vous LES « FAUXMAGES »

Esprit Veggie - - La Rubrique De Sarah -

Vous n’êtes pas ve­gan, vous pen­sez donc que cet ar­ticle n’a au­cun in­té­rêt. ER­REUR... sa­chez que la pré­sure gé­né­ra­le­ment uti­li­sée pour faire coa­gu­ler le fro­mage pro­vient de l’es­to­mac des jeunes ru­mi­nants (veaux ou che­vreaux). Je vous fais un des­sin au cas où vous n’au­riez pas com­pris... fro­mage = pré­sure / pré­sure = abats / abats = pro­duit non vé­gé­ta­rien! Oui, je sais : ça fait un choc. Alors voi­ci quelques so­lu­tions pour faire au­tre­ment...

So­lu­tion n°1 : iden­ti­fiez les fro­mages à base de pré­sure vé­gé­tale

L’AS­SO­CIA­TION VÉ­GÉ­TA­RIENNE DE FRANCE A PU­BLIÉ UNE LISTE DES FRO­MAGES PRO­PO­SÉS SUR LE MAR­CHÉ EN IN­DI­QUANT SI LEUR PRÉ­SURE EST D’ORI­GINE ANIMALE, OU MICROBIENNE / VÉ­GÉ­TALE. MAIS IL Y A UNE DIF­FI­CUL­TÉ : LES PRO­CES­SUS DE FA­BRI­CA­TION CHANGENT SOU­VENT ET QUE LES IN­FOR­MA­TIONS OB­TE­NUES AU­PRÈS DES MARQUES NE SONT PAS TOU­JOURS FIABLES. CONCLU­SION : IL EST DIF­FI­CILE DE S’Y RE­TROU­VER.

So­lu­tion n°2 : dé­cou­vrez les « fauxmages »

ILS SONT AU FRO­MAGE CE QUE LE TO­FU EST À LA VIANDE : UN SUB­STI­TUT. AU­TANT VOUS L’AVOUER, J’AI LONG­TEMPS ÉTÉ PER­PLEXE QUANT AU RÉ­SUL­TAT. CE­PEN­DANT SONT AR­RI­VÉS RÉ­CEM­MENT QUELQUES PRO­DUITS IN­TÉ­RES­SANTS, QUI À DÉ­FAUT DE VOUS FAIRE OU­BLIER LE BON VIEUX BRIE COU­LANT QUI SENT LA CHAUS­SETTE, PEUVENT VOUS AI­DER À MO­DÉ­RER VOTRE CONSOM­MA­TION. PARCE QU’IL EST AU­JOURD’HUI UN PRO­DUIT DE TRÈS GRANDE CONSOM­MA­TION, LE FRO­MAGE CONTRI­BUE À L’ÉLE­VAGE ET L’ABATAGE IN­DUS­TRIELS DES ANI­MAUX. ALORS SI VOUS NE POU­VEZ PAS VOUS EN PAS­SER, ES­SAYEZ LE « FAUX-MAGE ».

So­lu­tion n°3 : chan­gez vos ha­bi­tudes!

AU MÊME TITRE QUE LA VIANDE, NOUS PRE­NONS TOUS PEU À PEU CONSCIENCE DE L’IM­PACT EN­VI­RON­NE­MEN­TAL DES PRO­DUITS LAI­TIERS. NOUS DÉ­COU­VRONS ÉGA­LE­MENT LEUR IM­PACT SO­CIÉ­TAL : LES IM­MENSES RI­CHESSES GÉ­NÉ­RÉES PAR LES PRO­DUITS LAI­TIERS SONT TRÈS MAL RE­DIS­TRI­BUÉES ET LES ÉLE­VEURS SOUFFRENT. POUR QUE LES SU­PER­MAR­CHÉS PUISSENT PRO­PO­SER DES TONNES DE FRO­MAGE, C’EST SIMPLE : ON SERRE LA VIS AUX PRO­DUC­TEURS QUI PEINENT À SUR­VIVRE. ALORS SI VOUS NE POU­VEZ PAS VOUS PAS­SER DE FRO­MAGE, VOI­CI QUELQUES PISTES À EX­PLO­RER : LIMITEZ VOTRE CONSOM­MA­TION DE FRO­MAGE AUX JOURS DE FÊTE ; CONSOM­MEZ DES FRO­MAGES AR­TI­SA­NAUX ET LO­CAUX ;

ACHE­TEZ DI­REC­TE­MENT AUX PRO­DUC­TEURS AFIN QUE LEUR TRA­VAIL SOIT PLUS JUS­TE­MENT RÉ­TRI­BUÉ ;

ET, POUR­QUOI PAS, DÉGUSTEZ DE TEMPS EN TEMPS DES FAUXMAGES!

http://www.ve­ge­ta­risme.fr/cui­sine-ve­ge­ta­rienne/dos­siers/fro­mages-sans-pre­sure/

LA RU­BRIQUE DE SA­RAH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.