DOR­MIR à poings fer­més

Les troubles du som­meil concernent un grand nombre de per­sonnes. Le yo­ga peut consi­dé­ra­ble­ment ai­der à nous apai­ser pour mieux dor­mir.

Esprit Yoga HS - - SOMMAIRE - Texte : Lio­nel Cou­dron ; Pos­tures : Alex Grayo ; Pho­tos : Sé­bas­tien Do­li­don

Re­trou­ver un som­meil pro­fond et re­po­sant

N’avez-vous ja­mais été at­teint d’un trouble du som­meil ? Rap­pe­lez-vous quand ce­la s’est pro­duit. Quelle en était la cause ? Il y a fort à pa­rier que c’était à cause d’une émo­tion forte ou d’un stress. En ef­fet, pour s’en­dor­mir, il faut se sen­tir en sé­cu­ri­té. Si votre cer­veau est sous le coup d’une émo­tion forte, co­lère, tris­tesse et a for­tio­ri peur, il ne pour­ra pas trou­ver ce pe­tit mo­ment de quié­tude pour s’aban­don­ner et s’en­dor­mir. Car dor­mir, c’est pou­voir lâ­cher-prise, lâ­cher le contrôle. Ac­tuel­le­ment la prise en charge des in­som­nies est es­sen­tiel­le­ment mé­di­ca­men­teuse. Or, la so­lu­tion chi­mique est l’une des plus né­fastes qui soit : elle fait le lit de nom­breux autres troubles sur le long terme.

l’im­por­tance d’un bon som­meil

Quand vous êtes stres­sé et qu’il vous faut réa­li­ser 1 000 choses avec le sen­ti­ment que tout doit être fait ra­pi­de­ment et que vous ne pou­vez rien re­mettre au len­de­main, il est pro­bable que vous vous sen­tiez sous pres­sion… Or, il est im­pos­sible de trou­ver le som­meil dans ces condi­tions. Li­bé­rer la pres­sion et trou­ver le che­min du lâ­cher prise est es­sen­tiel car le som­meil fait par­tie des fonc­tions les plus vi­tales et les plus ba­siques pour l’or­ga­nisme. Pri­vé de som­meil, on de­vient plus an­xieux, on gère mal les pro­blèmes, on de­vient ir­ri­table, agres­sif, on perd la mé­moire et on manque d’at­ten­tion. Ce­la peut al­ler jus­qu’à la dé­pres­sion. En­fin, le manque de som­meil désyn­chro­nise les rythmes du tube di­ges­tif, fa­vo­rise l’ap­pa­ri­tion du mal au dos et ré­duit votre élan vi­tal. Au­tant de bonnes rai­sons pour trou­ver une so­lu­tion.

Dor­mir le som­meil du yo­gi

Les troubles du som­meil trouvent dans le yo­ga la meilleure ré­ponse qui soit. Non seule­ment parce que c’est une mé­thode qui apaise le corps et le men­tal, mais aus­si parce que, sans avoir re­cours à la chi­mie, vous al­lez re­trou­ver vos propres res­sources pour vous équi­li­brer et re­trou­ver l’une des fonc- tions les plus na­tu­relles qui soit : un bon et pro­fond som­meil. La pra­tique du yo­ga va vous pla­cer dans un sen­ti­ment de calme et de sé­cu­ri­té pour vous per­mettre de bais­ser votre vi­gi­lance, de vous li­bé­rer de la pres­sion qui met votre cer­veau en ébul­li­tion. Vous al­lez très vite ba­layer les ten­sions mus­cu­laires par les pos­tures qui vont vous éti­rer, sur­tout celles qui se fo­ca­lisent sur le haut du corps, zone où se logent stress et émo­tions. Vous al­lez éga­le­ment ap­prendre à dé­cris­per de ma­nière tout à fait ré­flexe votre dia­phragme, dont dé­pend la qua­li­té de votre res­pi­ra­tion. Si vous re­trou­vez une res­pi­ra­tion ample, elle se­ra lente et vous syn­chro­ni­se­ra sur un état psy­chique de paix et quié­tude qui est un préa­lable à l’en­dor­mis­se­ment. Alors, vous ayant ac­com­pa­gné sur le quai où passe le train de l’en­dor­mis­se­ment, il ne vous res­te­ra plus qu’à mon­ter de­dans !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.