Res­pi­ra­tions pour dé­blo­quer le dia­phragme

Esprit Yoga HS - - SOMMEIL -

1a su­kha pra­naya­ma Res­pi­ra­tion na­tu­relle

Ins­tal­lez-vous confor­ta­ble­ment et ima­gi­nez l’air qui entre et sort dans vos pou­mons. Sen­tez les mou­ve­ments de votre ventre qui se gonfle et qui se dé­gonfle. Lais­sez ve­nir ce souffle, lais­sez-vous ber­cer par cette res­pi­ra­tion douce qui s’al­longe tran­quille­ment, sans vo­lon­té de votre part. Sen­tez-vous à l’aise et confor­table dans votre res­pi­ra­tion. Et si vous sou­hai­tez bâiller, lais­sez-vous faire.

1b ka­pa­labha­ti Res­pi­ra­tion du « crâne brillant »

Dans la même pos­ture, ins­pi­rez puis ex­pi­rez ra­pi­de­ment avec le ventre, comme lorsque l’on se mouche fort. Vous ob­ser­vez que vous faites une ex­pi­ra­tion ac­tive mais que l’ins­pi­ra­tion est pas­sive. En­chaî­nez une deuxième ex­pi­ra­tion ac­tive par l’ab­do­men. À chaque ex­pi­ra­tion, ima­gi­nez tout le né­ga­tif qui est dans votre corps être ex­pul­sé par les na­rines. Com­men­cez par 12, puis 24 ex­pi­ra­tions. Puis faites une longue ins­pi­ra­tion et re­te­nez le souffle. Con­trac­tez lé­gè­re­ment le pé­ri­née, ré­trac­tez lé­gè­re­ment le ventre. Res­tez tant que vous êtes bien, puis ex­pi­rez lon­gue­ment. Re­com­men­cez deux autres fois. Ka­pa­la­ba­thi, lit­té­ra­le­ment « ce qui net­toie le cer­veau », per­met de vous li­bé­rer des pen­sées né­ga­tives et de vous apai­ser. Cet exer­cice li­bère éga­le­ment le dia­phragme.

ta­da­sa­na La mon­tagne, bras le­vés

De­bout pieds joints, ins­pi­rez, le­vez les bras par l'avant du corps, croi­sez les doigts des mains et tour­nez les paumes vers le ciel. À chaque ins­pi­ra­tion, sen­tez l'élé­va­tion de la cage tho­ra­cique, sans blo­quer les épaules vers les oreilles. Res­tez quelques ins­tants et re­ve­nez sur une ex­pi­ra­tion. Vi­sua­li­sez les ten­sions du dos qui se dé­lient et tombent au sol. Pra­ti­quez deux à trois sa­lu­ta­tions (uni­que­ment le ma­tin, pour se re­syn­chro­ni­ser). L’en­chaî­ne­ment dé­taillé est pré­sen­té en page 86. La sa­lu­ta­tion au so­leil se pra­tique avec la syn­chro­ni­sa­tion du mou­ve­ment avec le souffle. Elle per­met de mo­bi­li­ser l'éner­gie, d'aug­men­ter la tem­pé­ra­ture cor­po­relle gage de la vi­ta­li­té et d'une bonne jour­née, qui elle-même en­traî­ne­ra une bonne nuit du­rant la­quelle la tem­pé­ra­ture bais­se­ra.

ta­da­sa­na La mon­tagne en ex­ten­sion

Tou­jours de­bout pieds joints, trans­fé­rez le poids vers le pied gauche et sur une ins­pi­ra­tion po­sez le pied droit en pointe à l'ar­rière. Puis croi­sez les doigts, ins­pi­rez et le­vez les bras, re­gard vers le ciel. La concen­tra­tion né­ces­saire pour gar­der l'équi­libre vous per­met de vous li­bé­rer de toutes vos pen­sées et amène un état de paix. Re­lâ­chez sur une ex­pi­ra­tion et chan­gez de jambe.

2 su­rya na­mas­kar La sa­lu­ta­tion au so­leil

4

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.