UN PRO­FOND apai­se­ment

Esprit Yoga - - Lâme & l’esprit - Texte : Sree­ma­ti ; Illus­tra­tions : So­phie Ruf­fieux

lLe dia­phragme est le muscle prin­ci­pal de la res­pi­ra­tion, quand on pra­tique le yo­ga il est donc im­por­tant de pou­voir le sen­tir et de l’ac­ti­ver avec ai­sance. Voi­là un exer­cice qui vous per­met­tra de sen­tir l'ac­tion du dia­phragme et de lui don­ner plus de sou­plesse.

Al­lon­gez-vous sur le dos, la tête dans l’axe de la co­lonne. Ex­pi­rez pro­fon­dé­ment en lais­sant la cage tho­ra­cique fondre vers le sol, ser­rez les deux jambes en gar­dant les che­villes en contact, ra­me­nez les pieds en pointe, puis éti­rez lar­ge­ment les bras vers l’ar­rière afin d’ou­vrir la cage tho­ra­cique. Rap­pro­chez le menton du ster­num. Res­tez pou­mons vides et bom­bez le ventre grâce à l’ac­ti­va­tion du dia­phragme qui des­cend et re­pousse alors les vis­cères vers le bas (fig. 1).

Tou­jours pou­mons vides, éle­vez la cage tho­ra­cique en mo­bi­li­sant les muscles des côtes et en contrac­tant le pé­ri­née. Le dia­phragme étant at­ta­ché aux côtes, quand celles-ci se sou­lèvent, il re­monte et en­traîne la masse vis­cé­rale vers les côtes. L’ab­do­men alors se creuse na­tu­rel­le­ment (fig. 2). Ne mo­bi­li­sez pas le bas­sin dans le mou­ve­ment, il doit plu­tôt res­ter fixe. Cons­ta­tez en re­vanche que la par­tie ar­rière des côtes se sou­lève lé­gè­re­ment du sol quand vous éle­vez les muscles cos­taux.

Ré­pé­tez ce mou­ve­ment (bom­ber l’ab­do­men, puis le lais­ser se creu­ser) de 4 à 10 fois en gar­dant les pou­mons vides à par­tir de la même ex­pi­ra­tion. Il est im­por­tant de res­sen­tir la dif­fé­rence entre des ab­do­mi­naux éti­rés (comme c’est le cas dans cet exer­cice) et une contrac­tion vo­lon­taire de ces mêmes muscles. Re­lâ­chez les bras et re­pre­nez une ou deux pro­fondes res­pi­ra­tions ab­do­mi­nales. Re­faites cet exer­cice cinq cycles ou plus. Vous al­lez res­sen­tir une dé­tente pro­fonde au ni­veau du dia­phragme et per­ce­voir que votre res­pi­ra­tion devient plus ample et plus souple. Ce­la vous ap­por­te­ra un apai­se­ment pro­fond et un re­gain d’éner­gie.

En ap­pre­nant à mo­bi­li­ser le dia­phragme, la res­pi­ra­tion devient plus ample et plus souple, l’on res­sent un apai­se­ment pro­fond et un re­gain d’éner­gie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.