« Il faut avoir l’air na­tu­relle »

Eure Infos - - Evreux -

Au bout du fil, Blan­dine Ca­ron, 20 ans, jeune pos­tu­lante au con­cours de Miss Haute-Nor­man­die, ne semble pas plus stres­sée que ça. Pour­tant, dans quelques heures, c’est le grand soir ! A l’is­sue de la soi­rée, l’ébroï­cienne re­ce­vra l’écharpe de 2e dau­phine. Com­ment se dé­roule la pré­pa­ra­tion d’un con­cours ?

Du­rant l’an­née, les mois qui pré­cé­dent, il faut faire at­ten­tion à soi. Com­ment ? En fai­sant at­ten­tion à ses che­veux, ses ongles, sa ligne.

Ce n’est pas quelque chose que je prends comme une contrainte, j’aime ça ! Il y a aus­si une pré­pa­ra­tion men­tale à te­nir, c’est quelque chose qui reste dans la tête à l’ap­proche du con­cours.

D’au­tant que ce n’est pas votre pre­mier ?

Ef­fec­ti­ve­ment, j’avais dé­jà ten­té l’ex­pé­rience l’an­née pro­chaine. Je n’avais pas rem­por­té le con­cours, mais j’avais été re­pê­chée pour Miss Nor­man­die.

Cô­té am­biance, avec les autres pos­tu­lantes ?

On s’en­tend bien avec les autres filles, il y a une bonne am­biance et un bon es­prit. En tout cas, je ne res­sens pas de ri­va­li­té…

Et pour­quoi se lan­cer dans ce genre d’épreuve ?

Car de­puis toute pe­tite j’ai tou­jours été fas­ci­née par ce monde. J’ai comme mo­dèle, par exemple, Ca­mille Cerf (Miss France 2015), qui pour moi in­carne la beau­té, c’est une sorte de prin­cesse. Il y a aus­si Iris Mit­te­naere (Miss Uni­vers 2016), que j’ai eu l’oc­ca­sion de voir l’an­née der­nière et qui est d’une gen­tillesse in­croyable.

À gauche, Blan­dine Ca­ron. À droite, la jeune ébroï­cienne avec son écharpe de 2e dau­phine. (Cré­dit

Nau­reen Mar­shall (au centre), ori­gi­naire de l’Orne, a elle été dé­si­gnée Miss Basse-Nor­man­die, sa­me­di 19 août. (Cré­dit : agence 53x11)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.