Le « Hol­lande ba­shing », c’est pas fi­ni !

Eure Infos - - Allée des Soupirs -

À l’heure où l’an­cien pré­sident de la Ré­pu­blique sort de sa ré­serve, les com­men­taires des hommes po­li­tiques vont bon train. Ce­la ne plaît guère dans les rangs de La Ré­pu­blique en marche que Fran­çois Hol­lande cri­tique les ré­formes sur les­quelles tra­vaillent Em­ma­nuel Ma­cron et le gou­ver­ne­ment.

Dans l’Eure, c’est Bru­no Ques­tel qui s’y colle, au mi­cro de BFMTV. Le nou­veau dé­pu­té de la 4e cir­cons­crip­tion a par­ta­gé sa brève in­ter­view sur son compte Twit­ter, dé­non­çant sans le nom­mer le bi­lan du pré­sident Hol­lande : « Si la France vi­vait dans une si­tua­tion d’opu­lence éco­no­mique, si notre pays avait une crois­sance à trois points, si les cinq ou dix der­nières an­nées étaient celles du dé­ve­lop­pe­ment de l’éco­no­mie, de l’em­ploi et de la pro­tec­tion so­ciale, ça se sau­rait ! » lance l’élu ex-so­cia­liste, avouant ne pas craindre une « ren­trée dans la rue ».

Quand le confrère de BFMTV lui fait re­mar­quer que « la baisse des APL, la hausse de la CSG, l’ef­fort de­man­dé aux se­niors… ça fait beau­coup », l’an­cien maire du Grand-Bourg­the­roulde ré­pond : « Tout était dans le pro­gramme d’Em­ma­nuel, pré­sen­té aux Fran­çaises et Fran­çais, qui l’ont lar­ge­ment élu pré­sident de la Ré­pu­blique au deuxième tour des élec­tions pré­si­den­tielles. » Juste faut-il pré­ci­ser qu’Em­ma­nuel Ma­cron a été élu parce qu’une ma­jo­ri­té d’élec­teurs vou­laient faire bar­rage à Ma­rine Le Pen…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.