EFC, le grand huit

Eure Infos - - Sports -

L’Évreux FC s’est qua­li­fié sans trem­bler sur la pe­louse de Ser­qui­gny-Nas­sandres. Un 8-0 construit no­tam­ment en se­conde pé­riode, ras­su­rant avant de re­trou­ver le cham­pion­nat sa­me­di face à Ois­sel.

À peine moins bien que le 9-0 de Bayeux à Pe­riers ou le… 17-0 de Mon­de­ville à Berd Huis ! S’ils n’ont pas au­tant car­ton­né que leurs deux voi­sins bas-nor­mands, les foot­bal­leurs d’Évreux ont tou­te­fois réus­si le plus gros score de l’an­cienne Haute-Nor­man­die lors de ce 3e tour de Coupe de France, à l’is­sue du­quel ne sur­vivent plus que huit clubs de l’Eure (Ver­non, Eure-Ma­drie, Le Neu­bourg, Gi­sors, Val­lée d’Oi­son et Ali­zay, en plus d’Évreux et Pacy).

Un score de 8-0 que l’EFC 27 avait réus­si une seule fois dans son his­toire : le 2 sep­tembre 2012 à l’AS Vièvre, lors d’un 2e tour de Coupe dé­jà lar­ge­ment vic­to­rieux où évo­luaient dé­jà Ka­rou­kine Men­dy, Jé­rôme Lar­çon­nier ou «Ti­tif» Ak­dim.

Les car­tons d’Évreux

Pour l’EFC 27, on pour­ra uti­li­ser le terme de for­ma­li­té, l’équipe de Dra­mane Dillain ayant été s’im­po­ser 8-0 à Ser­qui­gny-Nas­sandres. Un stade Claude-Git­ton où l’équipe fa­nion du club créé en 2009 n’avait en­core ja­mais évo­lué, mais où l’Évreux AC avait été s’im­po­ser… 9-0 en Coupe de Nor­man­die en mars 2009, avec ses glo­rieux Té­tard, Han­no­teaux, Be­lis­saoui, Be­na­mar ou Do­mingues. Votre ser­vi­teur s’en sou­vient pour l’avoir vé­cu sur le ter­rain sous le maillot du FCSN, avec dé­jà comme par­te­naires Steeve Le­go­del­lier, Axel Jou­vin ou Loïs Le Piouff, deux Ser­qui­gnais qui

« Peu im­porte l’écart de ni­veau, j’avais de­man­dé à mon équipe de jouer comme si on af­fron­tait une Ligue 1 ou une Na­tio­nal 3 » té­moigne l’en­traî­neur Dra­mane Dillain, sa­tis­fait de la pres­ta­tion de ses troupes. « Il y avait une grande dif­fé­rence de ni­veau. Mais c’était un bon match, et les gars ont par­fai­te­ment

Avec les ti­tu­la­ri­sa­tions de Mar­na, Lar­çon­nier, Sam et Go­mis, peu uti­li­sés de­puis le dé­but de sai­son, et la ren­trée ga­gnante d’un Ibra­hi­ma Ca­ma­ra au­teur d’un qua­dru­plé en se­conde pé­riode (!), Évreux a aus­si pu faire tour­ner son ef­fec­tif.

Idéal avant de re­trou­ver cham­pion­nat de Na­tio­nal sa­me­di contre Ois­sel. le 3 D. Elh.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.