« Mieux ac­cueillir les ha­bi­tants »

Eure Infos - - Pacy - Vallée D’eure -

Les Breuil­pon­tois(e)s doivent at­teindre les 70 ans pour pou­voir s’ins­crire au re­pas an­nuel des aî­nés of­fert par le CCAS.

Sa­me­di mi­di à la salle des fêtes, ils étaient 45 bé­né­fi­ciaires ré­pon­dant à la condi­tion d’âge mi­ni­mum, « nous avons ac­cueilli de nou­veaux convives » . Avec plu­sieurs conseillers dont la nou­velle ad­jointe, Hé­lène Le­nor­mand, char­gée du sco­laire et du pé­ri­sco­laire, le maire Mi­chel Al­ba­ro a pré­si­dé le ban­quet. « Une jour­née bien rem­plie car nous avions le ma­tin la com­mé­mo­ra­tion du 11 no­vembre avec la par­ti­ci­pa­tion du Conseil mu­ni­ci­pal des Jeunes, de la di­rec­trice de l’école Saint-Exu­pé­ry, Lau­rence Gau­din, et d’en­fants qui ont chan­té la Mar­seillaise et dé­po­sé des fleurs au mo­nu­ment aux morts, une fleur pour cha­cun des 17 com­bat­tants morts pour la France » . Lors du re­pas, un mo­ment de convi­via­li­té, l’élu a mis à l’hon­neur les deux doyennes de l’as­sem­blée, Yvonne Pierre et Ar­lette Bre­ton, toutes les deux âgées de 95 ans.

Pro­fi­tant de ces joyeuses agapes, le maire a évo­qué les prin­ci­paux pro­jets com­mu­naux dont l’ex­ten­sion de la mai­rie « pour mieux ac­cueillir les ha­bi­tants dont ceux à mo­bi­li­té ré­duite » . Le mon­tant de l’in­ves­tis­se­ment est es­ti­mé à 450 000 € HT, « au ni­veau des sub­ven­tions, nous at­ten­dons en­vi­ron 75 % du coût to­tal, ce se­rait bien » dont 35 % de la DETR (Do­ta­tion des équi­pe­ments des ter­ri­toires ru­raux) sans ou­blier la Ré­gion et le Dé­par­te­ment. En fonc­tion de l’avan­cée du dos­sier (de l’ob­ten­tion des aides), le chan­tier de­vrait dé­mar­rer fin du 1er se­mestre 2018, « le per­mis de construire est dé­po­sé » , pré­cise le maire. Le bâ­ti­ment de l’an­cienne mai­rie, si­tué sur la place com­mu­nale, doit être trans­for­mé en com­merce, « aux alen­tours de 100 000 € d’in­ves­tis­se­ment » . Comme pour l’ex­ten­sion de la mai­rie, le dé­but des tra­vaux est condi­tion­né à l’oc­troi de sub­ven­tions. En­fin, la mu­ni­ci­pa­li­té compte, avec le CCAS, ré­duire et rompre l’iso­le­ment de cer­tains ha­bi­tants. « Nous comp­tons ou­vrir un ser­vice spé­ci­fique qui opé­re­ra par le biais de coups de té­lé­phone afin de connaître les be­soins des per­sonnes pou­vant souf­frir de so­li­tude » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.