MER­CEDES-AMG E 43 4MATIC

Avec un V6 de 401 ch sous le ca­pot, la E 43 mé­rite-t-elle son badge AMG ?

EVO (France) - - Sommaire - Stuart Gal­la­gher et Pa­trick Gar­cia

Au­di l’a fait, BMW éga­le­ment, c’est main­te­nant au tour de Mer­cedes de s’in­vi­ter sur ce nou­veau seg­ment par­ti­cu­liè­re­ment ré­mu­né­ra­teur. Après avoir pré­sen­té les têtes de pont de leur gamme (les C 63 et E 63) équi­pées du V8 4 litres bi­tur­bo, AMG s’est pen­ché sur la se­conde di­vi­sion de sa ligue spor­tive avec la nou­velle E 43. Dis­po­nible en ber­line ou break, elle est conçue pour al­ler cher­cher des noises aux Au­di S6 de 450 ch et fu­ture BMW 540i M Per­for­mance de 360 ch. En for­çant un peu, vous pou­vez aus­si ajou­ter dans le sac des rivales la nou­velle Jaguar XF S de 380 ch. Pour un re­gard pro­fane, la E 43 ne semble pas fon­da­men­ta­le­ment dif­fé­rente de la E 63. Les na­rines sont moins éva­sées mais les disques de freins avant de

360 mm de dia­mètre pin­cés par des étriers à 4 pis­tons sont iden­tiques à ceux de sa grande soeur. L’ai­le­ron de coffre est bien là mais d’un for­mat sen­si­ble­ment plus pe­tit, les deux échap­pe­ments sont fa­çon­nés de telle sorte qu’ils semblent être deux fois plus nom­breux, et les jantes al­liage 19 pouces dia­man­tées chaus­sées de Conti­nen­tal Sport­con­tact6 com­plètent l’ha­billage. À l’in­té­rieur, le vo­lant épais à mé­plat, les sièges à bords hauts of­frant comme beau­coup d’autres Mer­cedes une po­si­tion un peu haute peuvent être com­plé­tés par un large choix d’op­tions vous per­met­tant de vous concoc­ter un ha­bi­tacle raf­fi­né.

Sous cet as­pect très ty­pé AMG, nous trou­vons en re­vanche un mo­teur qui n’a plus rien à voir avec ce bla­son. Le V6 3,0 litres bi­tur­bo ne sort pas des ate­liers d’af­fal­ter­bach, il a sim­ple­ment été re­vu par les in­gé­nieurs AMG pour of­frir plus. Il adopte ain­si de plus gros tur­bos qui portent sa puis­sance à 401 ch et son couple à 520 Nm. Il est as­so­cié à une boîte au­to­ma­tique 9 rap­ports

(rien à voir avec L’AMG Speed­shift de la E 63). La E 43 n’est pro­po­sée qu’avec une transmission in­té­grale à la ré­par­ti­tion du couple pri­vi­lé­giant la poupe (31/69).

Un pe­tit gro­gne­ment à l’avant et un lé­ger râle en pro­ve­nance de l’ar­rière ac­com­pagnent le dé­mar­rage du mo­teur. Le contraste avec la mise à feu d’une E 63 est sai­sis­sant. Un peu trop à mon goût, l’échap­pe­ment sport mé­ri­te­rait d’être plus li­bé­ré.

La E 43 re­çoit de sé­rie la sus­pen­sion pneu­ma­tique et

L’AMG Dy­na­mic Se­lect qui pro­pose les modes Eco, Confort, Sport et Sport+ en plus d’un mode In­di­vi­dual qui per­met de pa­ra­mé­trer ac­cé­lé­ra­teur, di­rec­tion, sus­pen­sion et boîte in­dé­pen­dam­ment. Mon choix est, comme sou­vent, de pla­cer tout sur le mode Sport sauf la sus­pen­sion qui reste en mode Confort. Ain­si, la ré­ponse mo­teur se veut plus ai­gui­sée tan­dis que le châs­sis reste comme on le sou­haite gé­né­ra­le­ment sur une au­to de ce seg­ment, contrô­lable, raf­fi­né et pré­cis.

Le mo­teur fonc­tionne bien et pré­sente des ni­veaux de couple et de puis­sance par­fai­te­ment adap­tés aux 9 rap­ports de la boîte. Le mode au­to­ma­tique de cette der­nière lais­sant par­fois le mo­teur prendre trop de tours, il se­ra pré­fé­rable de choi­sir le mode ma­nuel et d’uti­li­ser les pa­lettes au dos du vo­lant.

Mal­heu­reu­se­ment, la par­tie la moins in­té­res­sante de cette E 43 se trouve être le mo­teur. Il n’a rien d’ath­lé­tique et d’éner­gique et ne mé­rite pas d’être si­glé AMG. Il pousse, certes, mais n’offre pas le sup­plé­ment d’âme que l’on est en droit d’at­tendre par rap­port à une Classe E de la gamme stan­dard Mer­cedes. Pro­ba­ble­ment que pour ce mo­teur, ani­mer cor­rec­te­ment les 1 765 kg de l’au­to re­lève de la mis­sion im­pos­sible. Si la C 43 alerte et vi­vante par­vient à se mon­trer digne de son badge, la E 43 dé­çoit et vous lais­se­ra frus­tré.

Elle re­fuse d’être cra­va­chée et ne don­ne­ra sa pleine me­sure qu’en adop­tant une conduite cou­lée et calme. Ain­si, elle se mon­tre­ra plus ra­pide qu’une grande par­tie de la cir­cu­la­tion au­tour de vous mais très très loin des pur-sang dont elle s’ins­pire.

La E 43 ne par­vient pas à nous sé­duire mais sa­tis­fe­ra mal­gré tout beau­coup de ses ache­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.