On réa­lise sou­dain tout le po­ten­tiel dy­na­mique, jusque-là éva­sif, de la belle Hu­racán

EVO (France) - - Lamborghini Huracán Performante -

Mau­ri­zio Reg­gia­ni, res­pon­sable R&D chez Lam­bor­ghi­ni, es­time que même un pi­lote pro­fes­sion­nel par­fai­te­ment ac­cou­tu­mé au cir­cuit ne pour­rait main­te­nir une dis­tance suf­fi­sante en simple Hu­racán, sans Tro­feo R, de­vant les Per­for­mante pour­tant pi­lo­tées par des ama­teurs. Je me per­mets tou­te­fois d'en dou­ter.

Et pour­tant, dès les pre­miers tours d'une piste lé­gè­re­ment hu­mide, il est clair que Reg­gia­ni ne men­tait pas. La voi­ture lea­der ne tarde pas à prendre de la vi­tesse, seule­ment, mal­gré l'ab­sence de Tro­feo, la Per­for­mante ac­cé­lère plus fort, elle freine plus tard, s'ins­crit en vi­rage avec plus de pré­ci­sion et de convic­tion, et elle conserve da­van­tage de vi­tesse quelle que soit la na­ture du vi­rage. Chose re­mar­quable, tous ces avan­tages dy­na­miques se ré­vèlent si trans­pa­rents et ac­ces­sibles pour le pi­lote que leurs ef­fets com­bi­nés com­pensent lar­ge­ment la mé­con­nais­sance du cir­cuit et des points de frei­nage. Ou l'en­thou­siasme mal­adroit de votre ser­vi­teur dans cer­taines ma­noeuvres. Ce­la per­met au no­vice d'imo­la que je suis d'adop­ter sans mal le rythme im­po­sé, et je n'en suis pas peu fier. Quant aux sen­sa­tions… J'évo­que­rai l'im­mé­dia­te­té avec la­quelle les chi­canes d'imo­la sont ba­layées, la vi­va­ci­té de l'ins­crip­tion en vi­rage, les vi­tesses de sor­tie étour­dis­santes, ou la rage du V10 qui, mal­gré le ra­biot de puis­sance et de couple (30 ch et 40 Nm), de­meure par­fai­te­ment ex­ploi­table en courbe ra­pide. Mer­ci au châs­sis im­pé­rial et à l'ae­ro­di­na­mi­ca at­ti­va.

En fin de rou­lage, je prends ain­si conscience de toute l'ex­clu­si­vi­té de cette Hu­racán Per­for­mante : vé­loce, af­fû­tée et ex­ci­tante, elle n'en reste pas moins ex­tra­or­di­nai­re­ment ma­niable et in­dul­gente. A prio­ri une com­bi­nai­son rê­vée pour toute su­per spor­tive. Puis le com­por­te­ment gé­né­ral et les ré­ac­tions de l'au­to de­meurent si fluides que l'ex­pé­rience du cir­cuit au dé­part très in­ti­mi­dante de­vient ra­pi­de­ment im­mer­sive au­tant qu'ad­dic­tive.

Ré­sul­tat, on réa­lise sou­dain tout le po­ten­tiel dy­na­mique, jusque-là éva­sif, de cette belle Hu­racán. En de­ve­nant Per­for­mante, l'au­to a gagné une bande-son sai­sis­sante évo­quant la com­pé­ti­tion, on n'est là qu'à quelques dé­ci­bels d'une Hu­racán GT3, ou une pous­sée tou­jours plus fé­roce, in­fa­ti­gable. La ten­dance sous-vi­reuse et la di­rec­tion trop peu consis­tante du mo­dèle stan­dard ont ici fait place à de la pré­ci­sion, à un tem­pé­ra­ment plus vis­cé­ral et à une vi­va­ci­té im­mense à l'ins­crip­tion. On a dé­sor­mais le choix d'at­ta­quer la corde avec hargne ou de la lé­cher Mo­teur V10, 5 204 cm3 Puis­sance 640 ch à 8 000 tr/mn

Couple 600 Nm à 6 500 tr/mn Transmission boîte à double em­brayage et 7 rap­ports, in­té­grale, dif­fe­ren­tial AR à glis­se­ment li­mi­té

Sus­pen­sion doubles tri­angles, res­sorts hé­li­coï­daux, amor­tis­seurs ac­tifs (op­tion­nels) AV et AR

Freins disques ven­ti­lés en car­bone-cé­ra­mique, 380 mm AV, 356 mm AR Jantes 8,5x20 AV, 11x20 AR Pneus 245/30 R20 AV, 305/30 R20 AR

Poids 1 382 kg (à sec) Poids/puis­sance 2,2 kg/ch

0 à 100 km/h 2’’9 (constr.) V-max > 323 km/h (constr.)

Prix de base 234 048 eu­ros En vente main­te­nant L’avis d’evo ;;;;; avec dé­li­ca­tesse. Peut-être le meilleur de tout : tan­dis qu'à grande vi­tesse la sta­bi­li­té et l'adhé­rence font loi, on garde à basse vi­tesse la pos­si­bi­li­té de jouer avec le train ar­rière, via les gaz, ou de faire pi­vo­ter la poupe au frei­nage grâce à un an­ti­pa­ti­nage et un contrôle de tra­jec­toire mer­veilleu­se­ment jau­gés. Tout ce­la, bien en­ten­du, sur le mode Cor­sa op­ti­mi­sé pour la piste.

Sur route, sans se trans­for­mer en agneau, la Per­for­mante offre tout de même des ré­glages lé­gè­re­ment édul­co­rés, rien ce­pen­dant qui n'em­piète sur les sen­sa­tions de conduite. Le mode Sport (ac­ti­vé comme les autres par un bou­ton sur le vo­lant) de­vient ici la meilleure al­ter­na­tive. Il re­tient L'ESP juste ce qu'il faut pour que la voi­ture garde sa mal­léa­bi­li­té et sa li­ber­té de mou­ve­ments, de sorte que l'on pi­vote ef­fi­ca­ce­ment en vi­rage ser­ré. Le troi­sième ré­glage, Stra­da, gagne en­core en sou­plesse et se ré­vèle idéal pour de longs et pai­sibles tra­jets. D'ailleurs, même sur ce mode, la consis­tance du vo­lant conserve un avan­tage sur celle d'une Hu­racán stan­dard, un dé­tail qui ras­sure vo­lon­tiers sur route.

Et donc, ce chro­no de 6'52''01 ? Eh bien, bran­chez­vous et re­gar­dez la vidéo. Par­tout la Per­for­mante s'avère ex­trê­me­ment propre, ter­ri­ble­ment ra­pide. C'est im­pec­cable, im­pres­sion­nant. Puis re­gar­dez en­suite le même pi­lote, Mar­co Ma­pel­li, cra­va­cher l'aven­ta­dor SV, 100 ch plus puis­sante, en 6'59''73. Le pauvre ba­taille à la li­mite, tout du long. Ce­la donne le sen­ti­ment que Lam­bor­ghi­ni n'a pas ten­té là de ré­in­ven­ter la su­per­car avec cette Hu­racán Per­for­mante, mais a sim­ple­ment mis au point une meilleure Lam­bor­ghi­ni. Les chiffres, de fait, ne semblent pas men­tir.

Lam­bor­ghi­ni Hu­racán Per­for­mante

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.