IN­TER­VIEW FA­BIO QUAR­TA­RA­RO

GP Racing - - Newsgpracing -

Il y a quelques se­maines en­core tu étais in­con­nu en France. Au­jourd’hui, tu te re­trouves pro­pul­sé grand es­poir de la vi­tesse fran­çaise, ce­la doit te mettre un peu de pres­sion, non ?

UN FRAN­ÇAIS CHAM­PION D’ES­PAGNE EN MO­TO3

Pas du tout. Je suis content car je n’ai ja­mais cou­ru dans l’Hexa­gone et je suis plus connu en Es­pagne qu’ici. Ce se­rait bien qu’on me connaisse un peu en France !

Peux-tu nous par­ler de ton par­cours avant d’ar­ri­ver en CEV Mo­to3 cette sai­son ?

J’ai com­men­cé di­rec­te­ment en Es­pagne en 50 cm3 en ter­mi­nant deuxième de ma pre­mière sai­son. J’ai rem­por­té le titre l’an­née sui­vante, puis je suis pas­sé en 70 cm3 la sai­son d’après avec, là aus­si, le titre à la clé. Après, je suis mon­té sur une 80 Me­tra­kit mais on a connu beau­coup de pro­blèmes et, à l’in­ter­sai­son, on a dû chan­ger de mo­to pour une RMU. Mal­gré ce­la, j’ai rem­por­té le cham­pion­nat puis je suis pas­sé en pré- Mo­to3.

Tu es alors ti­tré en pré-Mo­to3, et cette an­née, en Mo­to3 pour ta pre­mière an­née, tu t’im­poses de nou­veau ! As-tu été sur­pris de t’im­po­ser si vite ?

Oui, com­plè­te­ment. À trois courses du but, j’étais 8e à 37 points du lea­der et je n’y croyais pas trop. On a beau­coup tra­vaillé le phy­sique, on a ap­por­té quelques mo­di­fi ca­tions au mo­teur en cours de sai­son et mal­gré les 15 km/ h que je ren­dais aux KTM à Va­lence, j’avais un bon rythme et j’ai tout fait pour ga­gner.

C’est in­évi­table de pas­ser par l’Es­pagne au­jourd’hui pour faire une car­rière in­ter­na­tio­nale ?

Oui. Quand on re­garde le cham­pion­nat du monde, on compte les pi­lotes fran­çais sur les doigts d’une main, alors qu’il y a énor­mé­ment d’Es­pa­gnols.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.