Nouvelle ré­gle­men­ta­tion L’avis de Shu­hei Na­ka­mo­to (HRC)

GP Racing - - Technique/ Comment Ça Marche ? -

Shu­hei Na­ka­mo­to, vice-pré­sident du HRC, se montre dé­fa­vo­rable à l’obli­ga­tion d’un boî­tier et d’un lo­gi­ciel uniques pour contrô­ler la ges­tion élec­tro­nique du mo­teur.

GP Ra­cing : pen­sez-vous que la nouvelle ré­gle­men­ta­tion va per­mettre à Hon­da de di­mi­nuer les coûts de dé­ve­lop­pe­ment, à la fois pour les pro­to­types (dont le lo­gi­ciel reste libre) et pour les mo­tos com­pé­ti­tion­clients en­ga­gées en ca­té­go­rie Open en 2014 ? Shu­hei Na­ka­mo­to : c’est tout le contraire ! Notre mo­to d’usine a été dé­ve­lop­pée comme un tout. Y gref­fer un nou­veau boî­tier im­pose de mo­di­fier et dé­pla­cer cer­tains élé­ments de notre ma­chine. En­suite, nous avons dû tra­duire notre lo­gi­ciel pour qu’il soit com­pris par ce nou­veau boî­tier. Tout ce­la a un coût. De la même fa­çon, il au­rait éga­le­ment été moins coû­teux d’ins­tal­ler di­rec­te­ment le sys­tème pro­to­type sur la com­pé-client. GP Ra­cing : pen­sez-vous que la fia­bi­li­té se­ra al­té­rée par ce nou­veau boî­tier ? SN: pas dans le cas de la mo­to pro­to­type. En re­vanche, le lo­gi­ciel im­po­sé en ca­té­go­rie Open se ré­vèle plus li­mi­té que le nôtre. Par exemple, le sys­tème qui per­met de chan­ger de rap­port sans cou­per les gaz (shif­ter) est plu­tôt so­phis­ti­qué au HRC. Ma­gne­ti Ma­rel­li ne pro­pose de jouer que sur un seul pa­ra­mètre, à sa­voir la « cou­pure mo­teur ». Du coup, avec ce lo­gi­ciel im­po­sé, la trans­mis­sion de la mo­to va su­bir des chocs plus im­por­tants à chaque chan­ge­ment de vi­tesse. Sa du­rée de vie va dé­croître et on doit dé­ve­lop­per de nou­velles choses pour com­pen­ser ce phé­no­mène. On peut te­nir le même rai­son­ne­ment pour bien d’autres fonc­tions. Pour le HRC, tout ce­la ne fait qu’aug­men­ter les coûts. GP Ra­cing : et cô­té per­for­mances ? SN: il faut gar­der en tête que sur un tour, un top pi­lote va plus vite sans élec­tro­nique. En 2014, ce­la ne fe­ra pas de dif­fé­rence pour les pro­to­types. Nos mo­tos en­ga­gées en ca­té­go­rie Open ne de­vraient perdre que 2 ou 3 se­condes sur l’en­semble de la course car c’est là que l’élec­tro­nique (plus li­mi­tée que sur nos pro­to­types) est sol­li­ci­tée, mais pas da­van­tage. Pour toutes ces rai­sons, je reste fer­me­ment op­po­sé à l’im­po­si­tion d’un lo­gi­ciel unique pour l’en­semble du plateau.

POUR LE HRC, TOUT CE­LA NE FAIT QU’AUG­MEN­TER LES COÛTS

1- La nouvelle ré­gle­men­ta­tion em­pê­che­ra les constructeurs de dé­ve­lop­per des ABS en com­pé­ti­tion, faute de puis­sance de cal­cul. Une chance pour le spec­tacle. 2 - Ni­co­las Goyon (Tech3) vé­ri­fie les pa­ra­mètres avant le dé­part. 3 - À Ara­gon, Da­ni Pe­dro­sa a chu­té en rai­son du cap­teur de vi­tesse de roue ar­rière ar­ra­ché par son co­équi­pier. Le Trac­tion Con­trol est alors tom­bé en ca­rafe. 4 - Quand l’élec­tro­nique dé­raille, le pneu ar­rière souffre !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.