MO­TO3, HON­DA RE­VIENT

GP Racing - - Sommaire Gpracingn°7 - Par Michel Turco. Pho­tos Jean-Ai­gnan Mu­seau.

Bat­tu de­puis deux ans par KTM en Mo­to3, Hon­da a dé­ci­dé de mettre le pa­quet pour re­nouer avec la vic­toire.

Étrillé par KTM de­puis deux sai­sons, Hon­da a dé­ci­dé cette an­née de s’in­té­res­ser de plus près à la ca­té­go­rie Mo­to3. Alex Rins et Alex Mar­quez comptent sur le HRC pour jouer le titre de cham­pion du monde.

Si le team Mon­lau Com­pe­ti­cion a tro­qué cet hiver ses KTM pour des Hon­da NSF250R, c’est bien évi­dem­ment qu’Emi­lio Al­za­mo­ra a re­çu l’as­su­rance de Shu­hei Na­ka­mo­to que les nou­velles Mo­to3 du construc­teur ja­po­nais se­raient dé­sor­mais à la hau­teur de leurs ri­vales au­tri­chiennes. De­puis son re­trait des Grands Prix à la fi n des an­nées 60, ja­mais en­core le pre­mier construc­teur mon­dial n’avait pris au­tant au sé­rieux la plus pe­tite ca­té­go­rie des Grands Prix. « Le HRC a l’in­ten­tion de mettre toute son ex­pé­rience dans le projet Mo­to3, ré­vèle le ma­na­ger es­pa­gnol. Les Ja­po­nais veulent se battre avec KTM, et c’est avant tout pour ce­la que j’ai ac­cep­té de les suivre, même si c’était im­por­tant de pou­voir faire le lien avec Hon­da et Rep­sol au tra­vers de l’école Mon­lau. » Ce sou­ci de co­hé­rence risque tou­te­fois de ne pas être im­mé­dia­te­ment ré­com­pen­sé. Lors des pre­miers tests de l’in­ter­sai­son, les in­gé­nieurs du HRC ont pu vé­ri­fi er qu’il leur res­tait en­core un peu de che­min à par­cou­rir pour se his­ser au ni­veau de la Mo­to3 que dé­ve­loppe de­puis trois ans l’usine au­tri­chienne. « C’est dif­fi cile de dé­ve­lop­per un mo­no­cy­lindre 250 cm3 per­for­mant quand le prix de vente de ce­lui­ci est li­mi­té à 12 000 eu­ros, glisse Di­dier Lan­gouët, tech­ni­cien de Su­ter En­gi­nee­ring, la so­cié­té qui dé­ve­loppe la Mo­to3 Ma­hin­dra. Le rè­gle­ment tech­nique ne nous per­met pas d’uti­li­ser de ma­tières exo­tiques. Les car­ters mo­teur doivent être des pièces de fon­de­rie, le vi­le­bre­quin en acier... Sans comp­ter qu’on a un ré­gime mo­teur li­mi­té à 14 000 tr/ min, et une élec­tro­nique Dell’Or­to four­nie par le pro­mo­teur du cham­pion­nat. » Autre dif­fi culté pour Hon­da, les six mo­teurs dont dis­pose chaque pi­lote pour la sai­son de­vront être li­vrés en trois fois. Ceux four­nis aux équipes à Lo­sail pour l’épreuve d’ou­ver­ture de­vront donc bou­cler le pre­mier tiers du cham­pion­nat. « On sau­ra au Qa­tar ce qu’on peut es­pé­rer cette sai­son, ré­sume Alex Rins, vice- cham­pion du monde 2013 au gui­don d’une KTM. Pour l’ins­tant, je suis très content de la par­tie- cycle de la Hon­da car elle est très agile en en­trée de vi­rage. En re­vanche, il nous manque un peu de puis­sance sur les trois der­niers rap­ports. » Di­rec­teur tech­nique du HRC et an­cien chef de projet de la RC213V, Schi­ni­chi Ko­ku­bu bosse sur la ques­tion avec une poi­gnée d’in­gé­nieurs dé­vo­lue au dé­ve­lop­pe­ment du Mo­to3.

TOUT LE SA­VOIR-FAIRE DU HRC MO­BI­LI­SÉ EN MO­TO3

Pour leur nou­veau bé­bé, les Ja­po­nais ont conser­vé la même base mo­teur avec le cy­lindre bas­cu­lé vers l’ar­rière pour fa­ci­li­ter le rem­plis­sage de l’ad­mis­sion et le pas­sage de l’échap­pe­ment sous la selle. En re­vanche, l’alé­sage de la NSF250R est pas­sé de 78 à 81 mm, comme sur la KTM. « Trou­ver de la puis­sance avec un ré­gime mo­teur li­mi­té n’est pas fa­cile, note Ko­ku­bu. D’au­tant plus quand on doit se battre face à un ad­ver­saire comme KTM, qui pos­sède une grosse ex­pé­rience avec ce type de mo­teur. » « Le pro­blème de Hon­da, c’est sur­tout l’ap­proche du su­jet, avance Gilles Bigot,

LA DIF­FI­CUL­TÉ POUR HON­DA : PAR­TIR D’UNE MA­CHINE CLIENT, DONT IL FAUT GON­FLER LES PER­FOR­MANCES

le di­rec­teur tech­nique de l’équipe Tec­no­mag CarX­pert, qui connaît bien le HRC pour y avoir tra­vaillé du­rant des an­nées avec Alex Crivillé. Quand KTM s’est lan­cé en Mo­to3, tout le monde se mo­quait des Au­tri­chiens parce qu’ils cas­saient tous les jours des mo­teurs. Leur choix de par­tir de la per­for­mance maxi en tra­vaillant par la suite pour fi abi­li­ser leur mo­teur a pour­tant été per­ti­nent. On le voit au­jourd’hui. Dans un autre do­maine, Brid­ges­tone avait eu la même ap­proche en se lan­çant en Grands Prix 500. Chez Hon­da, on est par­ti d’une ma­chine client, ven­due à un ta­rif ac­cep­table, fi able, mais moins per­for­mante. C’est plus com­pli­qué pour eux de trou­ver la puis­sance qui manque. »

1- Avec son im­po­sant cadre pé­ri­mé­trique en alu­mi­nium, la pe­tite Hon­da a des airs de RCV. 2- Comme Alex Rins, Alex Mar­quez es­père que sa nouvelle mo­to lui per­met­tra de jouer le titre. 3- Der­rière le choix Hon­da se joue l’ave­nir du team Mon­lau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.