HON­DA YA­MA­HA 55 ANS DE BAS­TON

GP Racing - - Historique/ Deux Géants En Gp - Par Alain Le­corre. Pho­tos DR, ar­chives Mo­to­Re­vue et Jean-Ai­gnan Mu­seau.

De­puis le mi­lieu des an­nées 50, les deux constructeurs ja­po­nais se livrent une guerre sans mer­ci. GPRa­cing re­trace les grandes dates de leur his­toire en Grands Prix.

Hon­da et Ya­ma­ha, les deux grands ri­vaux nip­pons to­ta­lisent res­pec­ti­ve­ment 5 et 6 titres en Mo­toGP avant d’at­ta­quer cette 66e sai­son de GP. Soit plus de 90 % des suf­frages dans la ca­té­go­rie reine, seul Du­ca­ti s’étant in­vi­té à la fête en 2007 ( avec Sto­ner). Il faut éga­le­ment no­ter que pen­dant leurs af­fron­te­ments, les deux marques ont sou­vent sui­vi des voies tech­niques dif­fé­rentes. Car, si les constructeurs ja­po­nais ne se sont pas gê­nés pour pui­ser quelques idées ici et là chez la concur­rence au dé­but de leur car­rière, il leur était im­pen­sable de co­pier le tra­vail de l’autre. Une ques­tion d’hon­neur. Ya­ma­ha, de son cô­té, s’est ap­puyé au dé­but de son his­toire sur des pe­tites mo­tos lé­gères équi­pées de mo­teurs 2- temps alors que Hon­da avait, d’en­trée, fait le choix du 4- temps. N’ou­blions pas qu’au tout dé­but des GP ce sont les ma­chines eu­ro­péennes qui font la loi. Des an­glaises ( AJS, Nor­ton, Ve­lo­cette, Triumph...) et des ita­liennes ( Mo­to Guz­zi, Gi­le­ra, Mon­dial, MV Agus­ta et Be­nel­li), no­tam­ment. Pour contrer les deux- temps lé­gers et sur­puis­sants de son concur­rent di­rect, Soi­chi­ro Hon­da met donc au point des mul­ti­cy­lindres 4- temps évo­luant à des ré­gimes très éle­vés. C’est ain­si qu’on voit as­sez vite ar­ri­ver des bi­joux sur les grilles. Des 50 bi­cy­lindres à 14 vi­tesses, des 125 5- cy­lindres et des 250 6- cy­lindres, toutes aus­si dé­mentes qu’ef­fi caces sur la piste. Lorsque le pre­mier construc­teur mon­dial parle d’un 250 V8 et d’un 500 6- cy­lindres, la FIM tire la son­nette d’alarme. Afi n de réduire les coûts, les 50 et 125 sont li­mi­tées à 1 cy­lindre, les 250, 350 et 500 à 2. Et tout le monde de­vra uti­li­ser des boîtes à 6 rap­ports maxi... On connaît la suite : Hon­da et Su­zu­ki plient ba­gage. Pour­tant, bien qu’ab­sent en GP de 1968 à 1979 ( voir pages sui­vantes), Hon­da reste à ce jour le construc­teur le plus ti­tré sur la grille. 60 titres toutes cy­lin­drées confon­dues ( contre 37 à MV Agus­ta et 35 à Ya­ma­ha).

DÉ­BUT 2014, HON­DA AF­FICHE 667 VIC­TOIRES EN GP...

En ca­té­go­rie reine ( 500 cm3 de 1949 à 2001, Mo­toGP de­puis) on dé­nombre 18 cou­ronnes pour Hon­da ( 13 en 500, 5 en Mo­toGP), 16 pour MV ( toutes en 500) et Ya­ma­ha ( 10 en 500, 6 en Mo­toGP). Dans les moyennes cy­lin­drées ( 250 et 350 cm3), l’écart est tou­jours aus­si ser­ré entre les deux lea­ders ja­po­nais : 25 titres pour Hon­da ( 19 en 250, 6 en 350), 19 pour Ya­ma­ha ( 14 en 250, 5 en 350). C’est éton­nam­ment dans les pe­tites cy­lin­drées ( 50 et 125 cm3), là où les 2- temps ont tou­jours brillé, que la dif­fé­rence est la plus grande. Hon­da y comp­ta­bi­lise 17 sacres ( 2 en 50, 15 en 125) contre seu­le­ment 4 à Ya­ma­ha ( tous en 125). On no­te­ra éga­le­ment, dans les ta­bleaux d’hon­neur des GP vi­tesse, les ex­cel­lents ré­sul­tats des constructeurs ita­liens : MV Agus­ta en 350 ( 9 titres, tous en 4- temps), Apri­lia en 125 et en 250 cm3 ( 9 titres dans cha­cune de ces ca­té­go­ries, toutes avec des pe­tits 2- temps). Les deux autres constructeurs ja­po­nais sont en re­tard cô­té ré­com­penses. Su­zu­ki – que l’on an­nonce of­fi ciel­le­ment sur la grille en 2015 – n’a dé­cro­ché « que » 15 titres mon­diaux ( 6 en 500, 3 en 125 et 6 en 50 cm3), le der­nier étant ce­lui de Ken­ny Ro­berts en 2000 ( 500). Ka­wa­sa­ki – qui garde un oeil sur le su­jet – en est à 9 ( 1 en 125, 4 en 250, 4 en 350), le der­nier pour An­ton Mang en 1982 ( 350). Le petit ré­su­mé ne se­rait pas com­plet si nous ne met­tions pas aus­si l’ac­cent sur le nombre de vic­toires en GP, toutes ca­té­go­ries confon­dues. À ce petit jeu- là, c’est en­core Hon­da qui oc­cupe la pre­mière place avec un score de 667 ( la 500e a été rem­por­tée par Rossi en 2001), Ya­ma­ha en est à 479, MV Agus­ta à 275, Su­zu­ki à 155 et Ka­wa­sa­ki à 85.

« 60 TITRES POUR L’UN, 35 POUR L’AUTRE. ET PER­SONNE NE LÂCHE RIEN »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.