« VALE » LE 900 DE SIL­VERS­TONE

GP Racing - - Décryptage - Par Jean-Ai­gnan Mu­seau. In­fo­gra­phie Laurent Hin­dry­ckx.

S’il pa­raît ano­din face aux en­chaî­ne­ments de grandes courbes qui peuplent le cir­cuit an­glais, « Vale » n’en est pas moins un point qui de­mande fi­nesse et ana­lyse.

Cer­tains n’hé­sitent pas à qua­li­fi er « Vale » , le pe­tit gauche qui porte le nu­mé­ro 8 sur le plan du tra­cé de Sil­vers­tone, comme le moins in­té­res­sant de la piste an­glaise. Et pour­tant ce sec 90° ne manque pas de pi­quant. Outre son im­por­tance pour en­chaî­ner en­suite « Club Cor­ner » , le double droit qui dé­bouche sur la ligne droite où sont construites les in­fra­struc­tures uti­li­sées pour la For­mule 1, c’est aus­si un pas­sage à haut risque. Le frei­nage, où une MotoGP passe de 273 à 154 km/ h en 220 mètres, n’est pas le plus violent du cir­cuit mais cer­tai­ne­ment le plus pié­geux tant il est bos­se­lé. Quelques- uns en ont un sou­ve­nir cui­sant, comme Va­len­ti­no Ros­si qui, en 2012, avait par deux fois sa­tel­li­sé sa Du­ca­ti lors des es­sais. Brad­ley Smith, qui connaît chaque mil­li­mètre du cir­cuit, pré­vient : « Il s’agit cer­tai­ne­ment du vi­rage le plus dif­fi cile de la sai­son. L’at­taque du frei­nage se fait dans la des­cente par­ti­cu­liè­re­ment bos­se­lée, ce qui peut pro­vo­quer des blo­cages de la roue avant. » Guy Cou­lon, son chef mé­ca­ni­cien, confi rme : « Quelques pe­tits ajus­te­ments du cadre per­mettent d’at­té­nuer le phé­no­mène. Mais le pire est lors­qu’il pleut. Là, il n’est pas dif­fi cile d’y faire une bou­lette. » Brad­ley confi rme : « À cause des bosses, les voi­tures laissent beau­coup de gomme sur l’as­phalte et en cas de course sous la pluie, on se re­trouve sur le ver­glas. À ce mo­ment- là, il faut se pla­cer un peu plus au centre de la piste, là où il y a moins de dé­pôt. » Un vi­rage fi na­le­ment pas si ano­din qu’il n’y pa­raît !

Vale est une courbe à haut risque. Ici, « Vale » Ros­si en fait la cruelle dé­mons­tra­tion lors d’une séance d’es­sais du Grand Prix 2012. L’en­trée du 90° est par­ti­cu­liè­re­ment bos­se­lée.

LO­RIS BAZ : VAIN­QUEUR D’UNE MANCHE DE SU­PER­BIKE MON­DIAL SUR CE TRA­CÉ

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.