L’ac­tua­li­té GP

GP Racing - - Technique -

3/ Les tra­vaux très no­va­teurs de Red Blue Mo­tor­bikes

Après les ai­le­rons, les mi­ni-ai­le­rons...

Les der­niers es­sais à Je­rez ont clai­re­ment mon­tré que tous les construc­teurs avaient em­boî­té le pas à Du­ca­ti, dé­si­rant sans doute uti­li­ser un ef­fet aérodynamique pour com­pen­ser un peu une élec­tro­nique unique moins so­phis­ti­quée lors des ac­cé­lé­ra­tions. En clair, avec une charge d’une bonne di­zaine de ki­los sur les ai­le­rons, les mo­tos ont moins ten­dance à se ca­brer et dé­clenchent leur an­tiw­hee­lie plus tard, per­met­tant ain­si de mieux ac­cé­lé­rer. Seule­ment voi­là, se pose main­te­nant le double pro­blème de la sé­cu­ri­té et du coût de dé­ve­lop­pe­ment de ces ap­pen­dices. Au ni­veau sé­cu­ri­té, les construc­teurs sont mis sous pres­sion par les au­to­ri­tés pour construire des ai­le­rons non- dan­ge­reux – cer­ti­fi ca­tion par écrit à l’ap­pui. Au ni­veau coût, ces der­nières ne tiennent pas à ré­ité­rer l’épi­sode des boîtes de vi­tesses seam­less, à sa­voir des di­zaines de mil­lions d’eu­ros dé­pen­sés pour un gain se chif­frant à deux dixièmes de se­conde au tour, et à zé­ro en termes de spec­tacle. Il est donc pro­bable que les ai­le­rons, ex­trê­me­ment coû­teux à dé­ve­lop­per, se­ront in­ter­dits au plus tard en 2017. Peut- être même avant, puis­qu’une dé­ci­sion de­vrait in­ter­ve­nir à l’heure où nous écri­vons ces lignes. Mais les in­gé­nieurs, qui ont mis le doigt dans l’en­gre­nage aérodynamique, semblent dé­jà pré­pa­rer leur ré­ponse, comme en té­moignent les ran­gées de « mi­ni- ai­le­rons » qui ont été tes­tés sur les Hon­da et les Su­zu­ki à Je­rez...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.